A LA UNESANTE

Création d’une médaille pour le secteur de la santé : Macky ouvre l’Ordre

Le Président Macky Sall compte instituer dans la décoration aux ordres nationaux, une distinction d’honneur spéciale pour le personnel soignant. Il l’a annoncé hier à l’ouverture de la 10ème Conférence internationale des Grandes chancelleries francophones qui se tient à Dakar sur deux jours.

Une médaille d’honneur destinée aux professionnels de la santé. Le Président Macky Sall en a fait l’annonce hier à l’occasion de la 10ème Conférence internationale des grandes chancelleries francophones à Dakar. «Face à la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid 19, j’ai demandé la création de la médaille d’honneur de la santé qui sera destinée à récompenser les personnes qui ont rendu des services honorables dans le domaine sanitaire», a relevé le Président Sall qui présidait la cérémonie au Cicad de Diamniadio. «Le mérite est une vertu, c’est-à-dire une disposition à bien agir. On a le mérite quand on fait des efforts pour atteindre un bon résultat et quand on accomplit son devoir tout court. Il permet de lutter donc contre les comportements déviants et inappropriés, la dégradation des mœurs et la perte de nos valeurs dont les conséquences sont négatives sur le développement socio-économique. La culture de la sanction du mérite est un facteur de justice sociale, de paix et de stabilité ainsi que de promotion de la démocratie et des droits de l’Homme», a ainsi noté le chef de l’Etat. «En mettant votre expérience professionnelle exemplaire au service de la réflexion collective sous la sanction du mérite et de l’excellence, vous faites le choix de servir davantage notre espace commun, la francophonie, et ses valeurs de solidarité et d’engagement», a indiqué Sall aux participants à ces assises. «Votre session contribuera à améliorer, dans la durée, nos systèmes de distinction nationale et la qualité de leurs ressources humaines pour un meilleur choix des futurs candidats aux décorations», a-t-il poursuivi, s’engageant à construire un nouveau siège fonctionnel et digne de la Grande chancellerie. Le Sénégal, à travers cette conférence qui se tient sur deux jours, va occuper la présidence de la Conférence des grandes chancelleries francophones d’Afrique au sud du Sahara. Le thème de la rencontre est «la sanction du mérite et de l’excellence, rôle des Grandes chancelleries». «Le thème de cette importante rencontre s’impose à nous, grandes chancelleries, de manière pertinente et nécessite des solutions immédiates et concertées», a expliqué Général Meïssa Niang qui dirige la Grande chancellerie de l’ordre national du Lion du Sénégal. La 9ème édition s’est tenue à Brazzaville en 2019 ouvrant ainsi au Congo la présidence de la conférence.«La tenue des assises de Brazzaville a permis l’adoption de la charte de la conférence internationale des Grandes chancelleries francophones, devant régir désormais notre espace», a insisté à ce propos Norbert Okio­koutina, grand chancelier des ordres nationaux du Congo et président en exercice sortant de la conférence, faisant le bilan de son mandat. «Il est question maintenant de vulgariser la charte qui régit notre conférence et dans cette dynamique, nous allons déployer nos efforts pour accompagner le Sénégal qui va assurer la présidence», a noté le président sortant. La conférence des grandes chancelleries se tient tous les deux ans dans un des pays membres. La rencontre de Dakar devait avoir lieu en 2021 mais a été décalée à cause de la crise sanitaire et économique. La 11ème conférence aura lieu en Guinée Conakry en 2023.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page