ACTUALITÉSSOCIETE / FAITS DIVERS

DAKAR : Un responsable politique de l’APR de Kaolack agressé à son domicile , son véhicule caillassé, son argent, son téléphone et son ordinateur emportés

Mohamed PAM responsable politique de l’alliance pour la république (APR) et chef de l’inspection régionale du travail de Fatick a été victime d’une agression digne des séries hollywoodiennes. Les malfaiteurs qu’ils soupçonnent militants du parti Pastef d’Ousmane SONKO avaient pour priorité d’emporter son ordinateur et son téléphone portable. Les assaillants ont également cassé les vitres et la pare à brise de son véhicule, emporté ses vêtements et de l’argent.

Il commence la narration de sa mésaventure « Le dimanche 27 novembre 2022, j’ai quitté Kaolack pour venir déposer ma mère à Dakar avant de revenir sur Saly pour un séminaire. Après avoir déposé la maman à Rufisque, j’ai continué mon chemin jusqu’aux parcelles assainies unité 21. C’est là-bas aux environs de 00h que j’ai été pris en grippe par 4 jeunes qui ont jeté de gros morceaux de briques cassant les vitres de mon  véhicule et qui ont commencé à m’insulter me disant pourquoi je traite Ousmane SONKO de lâche ».


 Très chanceux, Mohamed poursuit « Surpris, j’ai pu courir avec les clés de la voiture laissant mes bagages à l’intérieur. Ils ont alors pris mon sac avec mon ordinateur portable, deux disques durs, une somme d’argent. Ils ont aussi emporté mes sacs contenant mes habits parce que je devais aller à Saly pour un séminaire de 15 jours (voir ordres de mission) ».

Se rappelant sur les raisons de son agression , le Kaolackois explique « Auparavant, je tiens à rappeler que des jeunes m’avait intercepté il y’a de cela deux semaines dans le même quartier me menaçant d’arrêter d’attaquer leur leader. Je n’ai pas donné suite à leurs menaces.Je suis un jeune fonctionnaire, Inspecteur du Travail, Chef de Service régional de l’inspection du travail de Fatick, Responsable politique de l’APR à Kaolack et Président du Mouvement NDAM (Nouvelle Dynamique autour de Macky). Par ailleurs nos sorties à travers les émissions et notamment sur les réseaux sociaux comme tiktok dérangent plus d’un et  ma vidéo sur Ousmane Sonko qui traitait le Président de la République de garçon, je l’avais traiter de lâche dans mon post sur tiktok ce qui a encore entrainé l’ire de ses militants ».

Très déterminé, Mohamed PAM entend poursuivre sereinement ses activités politiques dans les médias et les réseaux sociaux « Cependant nous réaffirmons notre ferme volonté d’accompagner le Président de la République, de le défendre et vulgariser toutes ses réalisations malgré ces intimidations qui ne font que montrer leur lâcheté. Nous avons saisi les autorités habilitées pour que les responsabilités soient situées et les malfaiteurs sanctionnés. Je lance aussi un appel à tous ceux qui soutiennent le Président d’être vigilants et de ne point céder face à la violence dont montre l’autre camp ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :