ACTUALITÉSINTERNATIONAL

De Londres à Bucarest, l’Europe manifeste contre la guerre en Ukraine

Des milliers de manifestants ont défilé ce vendredi 24 février à travers l’Europe pour protester contre l’invasion russe de l’Ukraine entamée il y a un an.

 

Du Royaume-Uni aux pays baltes, des dirigeants de toute l’Europe ont participé à des cérémonies, soulignant leur soutien indéfectible à l’Ukraine et rendant hommage aux victimes du conflit.

La foule s’est tue pendant une minute sur la place de la Liberté à Tallinn, la capitale estonienne, où la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, se sont retrouvés pour honorer la mémoire des morts. À Londres, le Premier ministre Rishi Sunak a lui aussi observé une minute de silence, devant Downing Street, avant que l’hymne ukrainien ne soit entonné par deux chanteurs portant des chemises ukrainiennes traditionnelles.

Douze manifestations à Berlin

Dans la capitale allemande, restée un symbole de la Guerre froide avec le mur qui l’a coupée en deux pendant près de 28 ans, treize manifestations ont eu lieu, réunissant des milliers de personnes : onze en faveur de l’Ukraine, une contre les livraisons d’armes et une pour la paix. La plus grosse d’entre elles, organisée sous la bannière « nous n’oublierons jamais », a compté environ 8 000 participants, selon une porte-parole de la police.

Au festival international du film de Berlin, une manifestation de solidarité avec l’Ukraine a rassemblé des dizaines de personnalités du cinéma sur le tapis rouge, dont la présidente du jury, la star américaine Kristen Stewart, qui ont brandi des drapeaux ukrainiens et des pancartes aux couleurs de l’Ukraine. Dans l’ouest de l’Allemagne, entre les villes d’Osnabrück et de Münster, environ 18 000 personnes ont formé une chaîne humaine pour la paix, se tenant par la main pendant plusieurs minutes.

Dans la matinée, les passants avaient pu observer en plein cœur de la capitale allemande, à quelques pas de l’emblématique porte de Brandebourg, un char russe que des activistes avaient remorqué dans la nuit pour le placer devant l’ambassade de Russie. Cette image insolite avait attiré vendredi matin de nombreux curieux, dont des classes en visite scolaire.

À Bucarest, quelques centaines de personnes, essentiellement des Ukrainiens et beaucoup d’enfants, ont défilé jusqu’à l’ambassade russe aux cris de « La Crimée est ukrainienne ! », « Russie terroriste ! » ou encore « Stop à la guerre ! ». À Sofia, ils ont été un millier à se masser vendredi devant le bâtiment de la présidence bulgare, brandissant des drapeaux aux couleurs jaune et bleue. Des manifestations ont également eu lieu à Varsovie et à Berne, cependant que des diplomates d’une trentaine de pays se sont regroupés à proximité immédiate des Nations unies à Genève, également en signe de solidarité avec l’Ukraine.

Hommage à Paris à la résistance ukrainienne

À Paris, la Tour Eiffel avait été illuminée jeudi soir aux couleurs jaune et bleue, comme les bâtiments de la Commission et du Parlement européens à Bruxelles ou le théâtre national de Varsovie et la Place d’armes, au cœur de Luxembourg.

Des centaines de personnes se sont rassemblées vendredi soir dans la capitale française pour rendre hommage à la résistance « héroïque » du peuple ukrainien. À Marseille, la deuxième ville de France, plusieurs centaines de personnes se sont réunies devant l’Hôtel de ville, dans une nuée de drapeaux ukrainiens, portant des pancartes « all the world stand by Ukraine » (« tout le monde soutient l’Ukraine »). Ce rassemblement se tenait non loin de l’ancre offerte par la ville ukrainienne d’Odessa et repositionnée depuis un an sur le Vieux-Port pour rappeler le jumelage entre les deux cités portuaires. Un peu plus tôt à Toulouse, ville jumelée avec Kiev, une centaine de personnes s’étaient rassemblées près de la place du Capitole. D’autres manifestations ont eu lieu à travers la France, de Strasbourg dans l’est à Lille dans le nord.

À Londres, des litres de peinture ont été déversées devant l’ambassade de Russie pour repeindre la chaussée aux couleurs ukrainiennes et des centaines de Britanniques se sont rendus pour l’occasion sur Trafalgar Square.

(Avec AFP)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page