ACTUALITÉSSPORTS

Démission de la sélection : Ce que la Fédération a dit à Aliou Cissé

L’avenir du sélectionneur du Sénégal, Aliou Cissé, fait toujours la une de la presse sénégalaise. Après l’élimination prématurée des « Lions de la Téranga », le sort de l’ancien capitaine sénégalais pourrait être rapidement décidé.

Suite à la défaite du Sénégal contre la Côte d’Ivoire, les répercussions se font sentir non seulement sur le terrain, mais également dans les coulisses du football sénégalais. La question cruciale qui anime désormais les discussions concerne l’avenir d’Aliou Cissé à la tête de l’équipe nationale.

Lors de la conférence de presse qui a suivi le match, Aliou Cissé a éludé les questions sur son avenir en déclarant : « On verra ce que l’avenir nous réserve. J’ai d’abord besoin de digérer cette défaite, car tout le monde est déçu. Il y aura sûrement des discussions avec la fédération, mais mon avenir importe peu pour le moment. » Cette réponse indique que le sélectionneur prendra le temps de réfléchir à sa situation avant de prendre toute décision.

Avec un bilan de 60 victoires, 20 matchs nuls et 12 défaites depuis sa prise de fonction, Aliou Cissé a démontré sa compétence à diriger l’équipe nationale du Sénégal. Cependant, cette élimination inattendue met en lumière les défis auxquels il pourrait être confronté dans les années à venir. La décision finale concernant son maintien à la tête des Lions sera prise après des délibérations approfondies entre toutes les parties concernées.

Alors que des supporters désenchantés exigent le départ immédiat d’Aliou Cissé, qu’ils considèrent comme le principal responsable de l’élimination, la Fédération sénégalaise de football et le ministère des Sports ont exprimé leur soutien envers l’entraîneur controversé.

Le président de la Fédération sénégalaise de football, Augustin Senghor, et le ministre des Sports ont déclaré être « très satisfaits du travail accompli par l’entraîneur ». Ces déclarations semblent en contradiction flagrante avec les appels antérieurs à son limogeage.

Cependant, cette confiance affichée par les hautes instances du football sénégalais contraste vivement avec les critiques émanant de certains membres de la Fédération. Déjà en décembre 2022, des dissensions internes étaient révélées, certains membres arguant que Cissé « avait atteint ses limites » en ne parvenant pas à mener l’équipe aux quarts de finale de la Coupe du Monde 2022.

Les critiques portent également sur les choix de sélection de Cissé, certains alléguant qu’il favorise des joueurs peu performants au détriment de talents sous-exploités. Cette tendance à la préférence pourrait suggérer une réticence à l’innovation et à l’adaptation tactique, selon les détracteurs du sélectionneur.

Le parcours tumultueux d’Aliou Cissé à la tête de l’équipe nationale est parsemé de défis et de controverses. Malgré le soutien affiché du président de la Fédération lors de précédentes polémiques, sa position semble désormais plus précaire que jamais. Malgré cela, le technicien sénégalais bénéficie toujours d’un contrat prolongé jusqu’en 2024, avec une augmentation de salaire substantielle à la clé. Les attentes sont claires : atteindre les quarts de finale de la Coupe du Monde 2022 et conserver le titre de champion d’Afrique des Lions.

L’avenir d’Aliou Cissé demeure incertain, oscillant entre les acclamations de ses partisans et les appels insistants à son remplacement. Alors que le football sénégalais cherche à se réinventer après cette déception, la question cruciale reste de savoir si Cissé peut encore incarner le changement nécessaire pour conduire l’équipe vers de nouveaux sommets.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page