ACTUALITÉSSOCIETE / FAITS DIVERS

DÉRIVES, RECULADES ET RÉGRESSIONS DANS LES RÉSEAUX SOCIAUX, ENTRAIDE ET SOLIDARITE AU SÉNÉGAL Les vérités crues du marabout Lamine Faye

Face aux nombreux dérives constatées sur les réseaux sociaux et de la manière dont se fait la  solidarité sincère dans la société sénégalaise actuelle, Ouztas Lamine Faye enseignant arabe et marabout a tenu à recarder, rappeler et mettre en demeure les populations.


Les nombreuses déviations constatées présentement dans les réseaux sociaux dans le pays ont fait  sortir Ouztas Lamine Faye dit Laguette  de ses gonds.

« j’ai constaté beaucoup de reculades, de dérives et d’éloignements dans les réseaux sociaux. Les gens dévoilent maintenant  les secrets des gens sans gêne . La vie privée est menacée. Vous êtes filmé de partout et à votre insu . Les audios fusent de partout. Le tout pour des intérêts personnels, le buzz ou pour plaire à quelqu’un » regrette  t-il.

Mieux Lamine Faye rappelle que « divulguer les secrets des autres est un comportement méprisable et une preuve de bassesse. C’est un acte illicite s’il nuit à autrui. Divulguer le secret de ton frère est une trahison et n’oublions jamais que Dieu  garde tous nos secrets et nos péchés sans les exposer à personne » a t’il averti.

Actuellement la vie est si difficile et ceci presque partout dans le monde. Pour le cas de notre pays jadis connu pour ses illustres hommes qui faisaient toujours le bien dans l’ombre, contrairement à ce qui se fait actuellement, l’enseignant arabe s’emporte .

« jadis les bonnes volontés aidaient sans tambour ni trompette , mais aujourd’hui c’est l’inverse. Tu fais l’aumône aux nécessiteux par de l’argent ou n’importe produits ,  tu l’humilies et tu le mets dans la gêne devant les caméras et sur internet. Maintenant où est Dieu dans tout ça ? Revenons sur terre. La puissance et le pouvoir appartient à Allah. Repentons nous et sachons que Dieu connaît mieux que quiconque nos actes » a rappelé le marabout.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page