SOCIETE / FAITS DIVERS

Des jeunes de Pikine en colère contre l’oncle de Macky : « Abdoulaye THIMBO dégage »

Des jeunes des quartiers de Wakhinane de la commune de Pikine veulent vivre dans un environnement sain. Pour cela, ils ont manifesté contre les autorités municipales afin que les eaux usées soient évacuées de la mosquée et de certaines rues du quartier.

«Abdoulaye Thimbo dégage, tu n’as rien fait de bon. Issakha Diop dégage, tu nous as trahis». C’est en ces termes que les habitants des quartiers Wakhinane de la Commune Pikine-Est sont sortis vendredi spontanément dans les rues pour manifester leur colère contre leur maire Issakha Diop et l’édile de la Ville de Pikine. Au cours de leur manifestation, les jeunes ont aussi exigé les départs de ces deux édiles. Ils sont aussi en colère contre l’Office national de l’assainissement du Sénégal (Onas). Ce, pour dénoncer les mauvais ouvrages d’assainissement et les routes en pavés où les eaux usées stagnent en permanence devant leurs maisons et leur grande mosquée dénommée «Babou Salam». Arborant des brassards rouges, ces populations de Pikine-Est ont brûlé des pneus pour bloquer la circulation pendant quelques minutes. N’eût été d’ailleurs l’intervention très rapide des limiers du Commissariat d’arrondissement de Thiaroye, le pire allait se produire vu la détermination des manifestants qui se montraient de plus en plus menaçants.

Revenant sur les raisons de leur colère contre leurs édiles Issakha Diop et Abdoulaye Thimbo mais aussi l’Onas, ces populations de Pikine-Est dénoncent la mauvaise qualité des ouvrages. «Les canalisations sont mauvaises. Nous, habitants de Pikine, on se demande comment un chantier achevé il y a seulement 02 mois peut se présenter ainsi. Les eaux usées dégueulent d’un peu partout et dégagent une odeur nauséabonde. Les mauvais travaux du maire méritent d’être audités. Pourtant on nous a réclamé une redevance pour ces travaux d’assainissement. Quant à l’Onas, c’est une société qui ne respecte pas les populations», ont crié les manifestants. Ces populations très remontées contre leur maire exigent l’audit des ouvrages livrés. «Nous exigeons l’audit de ces travaux car on nous a réclamé de l’argent. Et aujourd’hui, c’est une mauvaise qualité qu’on nous a servie. Nous indexons le maire de Pikine-Est Issakha Diop et le maire de la Ville de Pikine qui ont montré leurs incompétences. Nous exigeons leurs départs», ont-ils dit. Ces populations de Pikine-Est déterminées à se faire entendre comptent revenir à la charge dans les prochains jours.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page