SOCIETE / FAITS DIVERS

Des mères de famille « scandalisées »  – Rewmi.com

Administratrice de la pouponnière  » Keur Yeurmandé “, Ndella Madior Diouf est  entre les mains de la Police. Elle a été placée en garde-à-vue dans les locaux du commissariat central de Dakar pour  vol de bébé, maltraitance, entre autres charges. La population est scandalisée par cette situation.

Depuis quelques jours,  des vidéos sont devenues virales sur les réseaux sociaux, des personnes font état d’un supposé scandale dans cette structure où sont pris en charge une centaine de nourrissons géré par Ndella Madior Diouf. La population dakaroise trouve cet acte « ignoble » et pointe du doigt les mères qui abandonnent leur bébé. Sokhna Fall mère de famille , le cœur meurtrie pointe du doigt les autorités du pays : « A mon avis c’est un business pour Ndella de récupérer des enfants dès leur naissance pour ensuite contacter les personnalités du pays pour leur parrainer l’enfant afin d’obtenir une somme d’argent en échange.

D’habitude pour adopter un enfant c’est juste quelques procédures mais pour sa structure c’est tout un problème. J’ai entendu dire qu’elle demande beaucoup d’argent en échange, cela ne s’appelle pas de l’adoption mais de la vente.  Chaque personne devrait gagner sa vie dignement mais ne pas exploiter les gens pour vivre. L’État doit prendre ces précautions pour sauver ces enfants en danger » 

De l’avis d’Awa Seck, mère de famille rencontrée à Colobane, interpelle les parents et de mieux surveiller leurs enfants afin d’éviter ces cas. « Nous parents devons être vigilants et attentifs envers nos enfants.  Si une fille tombe enceinte hors mariage si elle a l’occasion de cacher sa grossesse jusqu’à la fin pour ensuite jeter l’enfant ou l’amener dans un orphelinat alors elle n’hésitera pas à le faire, alors nous parents tous ceux que nous pouvons faire c’est de faire attention à nos enfants pour les protéger des dangers qui les guettent.  Et pour cette affaire de vol et maltraitance de bébé nous demandons à l’état de sévir comme il se doit », abonde-t-elle.

 Cette affaire occupe les débats à chaque coin de rue. Du côté des jeunes nous retrouvons Abdoulaye Ndiaye un fonctionnaire du privé qui se dit « outré » par cette situation : « J’ai vu la vidéo où l’on montre ces pauvres enfants qui ont faim. Moi j’aimerais juste savoir ces millions qu’elle récupère au nom de ces enfants abandonnés par leurs parents pourquoi n’a-t-elle investi pour un mieux-être des ces enfants ? »

A l’en croire, Ndella pouvait acheter de la nourriture, avant d’inviter les autorités concernées par cette situation à prendre leur responsabilité et de veiller au bien être de ces enfants malades.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page