ACTUALITÉSSOCIETE / FAITS DIVERS

Destructions des panneaux publicitaires : Les professionnels de la régie reviennent à la charge

L’association professionnelle des régies publicitaires du Sénégal revient à la charge après la destruction des panneaux publicitaires dans certains endroits par la Descos. « En détruisant des panneaux publicitaires dans les artères de la ville, ce sont des années de dure labeur qui sont réduites à néant. Ce gouvernement ne protège plus les petites et moyennes entreprises. Ce gouvernement ne se soucie plus du rayonnement de son secteur privé », note l’entité dans un communiqué rendu public..

Elle ajoute que la destruction des panneaux publicitaires par la DSCOS traduit l’échec d’un Etat ou d’un semblant de gouvernement à trouver des solutions à des problèmes identifiés. « Ces PME devraient être assistées au lieu d’être combattues. La raison ? « Des entreprises sénégalaises, créées par des Sénégalais, qui emploient des Sénégalais, qui cotisent à la caisse de sécurité sociale et à l’Ipres, qui paient normalement leurs impôts à l’Etat et s’acquittent des taxes municipales aux maires pour contribuer à la bonne marche de notre économie, mais combattues au lieu d’être assistées », lit-on dans les colonnes du texte.

Dans la même dynamique, l’association dénonce une destruction sélective. Et de notifier que des panneaux appartenant à des protégés de l’Etat sont debout.

Selon les professionnels de la régie, le combat est pourtant ailleurs : « Au lieu de lutter contre les publicitaires clandestins qui posent des panneaux de manière anarchique, au lieu de soutenir et d’appuyer les entreprises de régie publicitaire créées en bonne et due forme, ils veulent liquider tout simplement des entreprises sénégalaises ». Ces actes ne sont pas sans conséquences, les entreprises sont en contentieux avec les annonceurs parce que pour bon nombre d’entre eux, les contrats sont en cours. Mais, ils ne lâchent pas prise : « Ensemble, nous répondrons toujours présents pour défendre notre outil de travail, nos intérêts et les intérêts de tous les corps de métier qui évoluent dans notre secteur d’activités ». Non sans remercier Y’EN a MARRE et FRAPP pour « un engagement pour un Sénégal meilleur, votre engagement. Merci à YEN a marre et FRAPP… ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page