A LA UNEACTUALITÉS

Deux Sénégalaises parmi les six finalistes du Prix Les Margaret

(APS) – Deux sénégalaises, Aissatou Ami Touré et Seynabou Kâne, font partie des six finalistes de la 12ème édition du Prix Les Margaret “Championing Women” en Afrique, qui récompense des entrepreneures du continent dans leur secteur du numérique.

Aissatou Ami Touré, directrice générale de la filiale sénégalaise de Yassir, une entreprise privée algérienne de transport privé, a été choisie pour ‘’ses solutions avec une approche de finance inclusive pour renforcer la mobilité et optimiser les dépenses de transports et d’alimentation’’, à Dakar, un communiqué transmis à l’APS.

Seynabou Kane, 17 ans, finaliste dans la catégorie ‘’Junior’’ a proposé une solution dénommée ”Mbal-IT Connect” qui ”automatise le processus de tri de déchets ménagers par la reconnaissance visuelle des objets et l’intelligence artificielle”, ajoute la même source.

”Nous croyons fermement que le succès de ces femmes ne se mesure pas seulement à leur réussite individuelle, mais à leur impact collectif. Avec nos partenaires, nous sommes impatients de les accompagner et favoriser les opportunités de croissance internationale”, s’est réjouie Delphine Remy-Boutang, la présidente du jury et fondatrice JFD, citée dans le communiqué.

Le Prix les Margaret est organisé par la JFD-Journée de la femme digitale, une association de valorisation des femmes entrepreneures dans le secteur numérique, en Afrique et Europe et au Canada.

Il tire son nom de Margaret Hamilton, ingénieure informaticienne américaine dont la contribution a permis à l’humain de marcher pour la première fois sur la lune.

Le Prix récompense chaque année des femmes entrepreneures et intrapreneures dont les projets et innovations répondent aux grands enjeux de notre société, explique le site internet de la JFD.

La liste des trois lauréates sera dévoilée le 7 mars à Paris, lors d’une cérémonie officielle.

Elles bénéficieront d’un programme d’accélération de croissance internationale d’une valeur totale d’un million d’euros, d’un accès privilégié à un réseau professionnel de premier plan, ou encore d’une grande visibilité médiatique, selon le comité de la JFD.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page