ECONOMIE

Dialigué Faye du journal Le Quotidien nouveau coordonnateur du Collectif des journalistes économiques du Sénégal

Le Cojes a tenu son assemblée générale à l’issue de laquelle, Dialigué Faye a été élu coordonnateur. Un moment d’échanges, de discussion et de partage, comme l’a souligné le président sortant Aliou Kane Ndiaye dans son mot d’ouverture. Un moment qui a occasionné aussi des retrouvailles pour l’ensemble des membres, notamment les anciens, pionniers et jeunes journalistes.
 
Le nouveau bureau est composé, en plus de son président, de El hadj Sadi Ndiaye secrétaire général ; Jean Pierre Malou secrétaire général adjoint ; Mamadou Gueye secrétaire à la formation; Bacary Dabo Trésorier; Massaer Dia trésorier adjoint; Mbayang Cor secrétaire à la communication.
 
A la suite de son élection, M. Dialigué Faye a adressé ses remerciements à l’ensemble des membres du Cojes et félicité le bureau sortant. A ce titre, il a rappelé que le Cojes a pour objectif principal le renforcement des capacités professionnelles et intellectuelles de ses membres à travers la formation.
 
Dans l’exécution de cette mission, il a fait savoir que le bureau sortant a organisé, en collaboration avec ses différents partenaires, plusieurs séminaires et ateliers de formation sur différentes thématiques.
 
Dans cette lancée, M. Faye a exhorté les membres du bureau entrant à plus de détermination et d’abnégation pour consolider ses acquis et relever les défis.
 
« Nous ne devons ménager aucun effort pour rehausser davantage l’association, améliorer son image, car elle a besoin encore plus de visibilité, de partenariats et de communication, comme l’ont souligné beaucoup de membres », soutient le président du Cojes.
 
A l’en croire, cette assemblée générale du Cojes s’est tenue dans un contexte particulier où le Sénégal entre dans une nouvelle ère, celle de l’exploitation du pétrole et du gaz .
 
En effet, souligne le chef du service Economie du journal Le Quotidien, les enjeux, pour notre pays, de l’exploitation de ces ressources importantes sont cruciaux pour notre avenir économique.
 
« La connaissance et le traitement responsable de nous autres journalistes économiques de ces questions, sont à la mesure desdits enjeux », martèle M. Faye. Qui ajoute « dès lors, que nous sommes interpellés au premier chef car, comme vous le savez, l’information économique a la particularité de faire, mais aussi de défaire, pour peu qu’elle soit basée ou pas sur une connaissance avérée ».
 
Une façon de dire, selon lui, que les activités de formation des membres du Cojes devront être davantage menées et ciblées dans le cadre de leurs programmes.
 
Pour sa part, le président sortant a tenu à rendre hommage mérité aux membres du bureau sortant. « Chacun, en ce qui le concerne, a donné le meilleur de lui-même », a soutenu Aliou Kane Ndiaye.
 
« C’était pour moi un honneur et un grand privilège d’être à la tête de cette association », a-t-il déclaré. Avant de remercier l’ensemble des membres du Cojes, particulièrement les anciens pour l’accompagnement et l’engagement en faveur de l’association.
 
Il a enfin appelé à l’unité et au rassemblement pour que le Cojes soit l’une des meilleures associations au Sénégal.
 
 
Bassirou MBAYE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page