A LA UNEACTUALITÉS

Diffamation et outrage a magistrat… : le juge constitutionnel Cheikh Ndiaye saisit le procureur de la République

L’un des juges du Conseil constitutionnel cité par le Parti démocratique sénégalais (PDS), dans des faits de soupçons de corruption et de collusion avec des politiques, a porté plainte pour laver son honneur. Cheikh Ndiaye, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a saisi le Procureur de la République près le Tribunal de grande instance hors classe de Dakar hier, lundi 29 janvier 2024.

«Le juge constitutionnel Cheikh Ndiaye a déposé une plainte ce jour (hier, ndlr) 29 janvier 2024  au parquet de Dakar pour outrage à magistrat, diffamation, discrédit sur une décision de justice, entre autres infractions… contre les auteurs non identifiés de la déclaration non signée d’un parti politique évoquant des faits de corruption et de collusion avec certains hommes politiques, ainsi que contre toute personne ayant relayé directement ou indirectement ces accusations diffamatoires et mensongères à son encontre», lit-on dans une note signée par Me Bamba Cissé, l’avocat du juge Ndiaye.

Le PDS a déposé une résolution à l’Assemblée nationale pour la mise en place d’un Commission d’enquête parlementaire pour élucider les conditions dans lesquelles la candidature de Karim Wade a été invalidée par le Conseil constitutionnel. Auparavant, dans une déclaration des députés du Parti Démocratique Sénégalais ont écrit : «Après la décision scandaleuse et inacceptable du Conseil Constitutionnel, les députés du Parti Démocratique Sénégalais exigent la mise en place immédiate d’une commission d’enquête parlementaire pour enquêter sur les conditions d’élimination des candidats à l’élection présidentielle du 25 février prochain et en particulier celle de Karim Wade…les députés du parti démocratique sénégalais estiment que les juges Cheikh Tidiane Coulibaly et Cheikh Ndiaye auraient dû se récuser en raison de leurs connexions douteuses et de leur conflit d’intérêts».

Suffisant pour que le Haut-magistrat, membre du Conseil constitutionnel, Cheikh Ndiaye, dépose une plainte au parquet du Procureur de la République près le Tribunal de grande instance hors classe de Dakar contre cette «accusation grossière pour quelqu’un qui totalise près de cinq décennies de magistrature, sans jamais avoir été cité ou impliqué directement ou indirectement dans quelque affaire de corruption, de concussion ou de conflit d’intérêts». Et son avocat d’ajouter que «ces écrits sont diffamatoires en ce sens qu’il s’est agi d’imputation de faits précis de corruption et de collision avec des justiciables qui portent atteinte à l’honneur et à la considération du sieur Cheikh Ndiaye». Et cette poursuite pour des propos constitutifs de «diffamations» et d’«ouvrage à la Magistrature» est intentée contre X, dans l’espoir que les signataires de la déclaration, les mis en cause, seront identifiés.

I.DIALLO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page