A LA UNEACTUALITÉS

Diourbel – cérémonie de remise de matériel informatique : «Le défi majeur est l’éducation des jeunes», selon Abdou Khadim Guèye

Le Conseil départemental de Diourbel a procédé, avant-hier mercredi, à la remise d’un lot de matériels informatiques composé d’imprimantes et de matériels de reprographie,  pour une valeur marchande  de 22 millions de nos francs. Cette  première commande d’un montant de 12 millions de de nos francs a été livrée  et mise à la disposition des chefs d’établissement. Le président du Conseil départemental de Diourbel, Abdou Khadim Guèye, soutient pour sa part que le grand défi pour le Sénégal est de parfaire l’éducation et la formation car 50% de la population sénégalaise est âgée de moins de 19 ans, selon le dernier recensement de l’Agence nationale de statistique et de la démographie (ANSD).  

Le Conseil départemental de Diourbel a remis un important lot de matériels informatiques aux collèges et lycées de sa circonscription. Abdou Khadim Guèye expliquant l’objectif de cette dotation, relève que «nous avons un grand défi au Sénégal de parfaire l’éducation et la formation des jeunes. Le dernier recensement de la population a sorti un résultat qui donne 50% de la population ont des moins de 19 ans et 35% des jeunes âgés de moins de 15 ans. Cela veut dire que nous avons entre 9 millions et 10 millions qui ont besoin d’éducation et de formation »

. Et, avec le taux de croissance démographique, ce nombre  pourrait doubler. Je pense que le défi majeur du Sénégal est certes le développement. Sans développement, on ne peut rien faire. Et l’éducation est la garante principale du développement. C’est pourquoi le Conseil départemental l’a compris depuis 10 ans  et travaille chaque année avec toutes ses possibilités pour mettre les lycées et collèges dans de bonnes conditions de travail, aussi bien pour les enseignants que pour les élèves».

Le président du Conseil départemental de Diourbel,  Abdou Khadim Guèye, a décidé de signer un contrat avec la société qui leur a vendu le matériel,  pour l’entretien et la maintenance de ces équipements. Le technicien viendra au moins une fois dans le département pour l’entretien du matériel.

L’inspecteur de l’éducation Alassane Ndiaye, représentant l’inspecteur d’académie, soutient que cet intrant pédagogique est d’une importance capitale et devrait avoir un impact real sur l’amélioration des enseignements apprentissages. «Nous sommes très souvent confrontés à un problème de tirage dans les collèges et lycées, surtout dans ce contexte de progression harmonisée et d’évaluation à épreuves standardisées». Il appelle ainsi les chefs d’établissement à entretenir ce matériel, avec le maximum de soins possibles. «Il faut former le personnel sur l’utilisation de ce matériel», exhorte-t-il.

ADAMA NDIAYE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page