A LA UNEACTUALITÉS

Diourbel – consultations citoyennes : 30 % de représentations des jeunes dans les instances de décision, principale recommandation

Le Collectif des organisations de la société civile pour les élections a organisé, hier mercredi, des consultations citoyennes dans le cadre du «Programme nietty élections». Il s’agit d’outiller les jeunes qui représentent plus 60% de la population à relever le défi de la participation quantitative et qualitative en vue de leur bonne représentation dans les instances de décisions.

«La jeunesse sénégalaise face aux défis de l’élection présidentielle  du 25 février», c’est autour de cette réflexion que les acteurs de la jeunesse politique et de la société civile ont discuté dans le cadre des conversations citoyennes du «Programme nietty élections» en vue d’arriver à un scrutin apaisé et équitable.

Pape Assane Tine, présidente du Collectif des organisations de la société civile pour les élections (CORSE) soutient qu’«un des défis majeures est de renforcer la participation citoyenne ; ce qui justifie l’organisation de cette activité dénommée consultations citoyennes. L’enjeu est de voir les défis qui s’offrent aux jeunes par rapport à l’élection présidentielle. Parmi ces défis, il y a le défi de la participation non seulement quantitative et qualitative mais aussi une représentation des jeunes dans les instances de décision à hauteur de 30%. La représentation au niveau de la salle des jeunes le justifie à suffisance. Nous avons convié dans  la salle plusieurs entités de la communauté de Diourbel, les associations des femmes, des associations des  jeunes à travers le Conseil de la jeunesse, les associations des personnes vivant avec un handicap».

Pour cela, indique-t-il, «une vaste campagne de sensibilisation pour un retrait des  cartes sera menée. Il y a des stratégies qui sont mises en œuvre pour permettre un vaste dispositif que le CORSE a mis en place dans les 46 départements, il y a un Observatoire de long terme, qu’on appelle ONT, chargé de faire un peu la sensibilisation  et une stratégie articulée autour de relais communautaires qui seront chargés de sillonner le Sénégal, pour inciter les jeunes à aller récupérer leurs cartes d’électeur».

Pour l’adjointe au maire de Ngohe, Mme Mously Mbengue, militante politique, «c’est une activité qui vient pour les outiller et leur montrer la conduite à tenir durant ces élections. Nous avons des responsabilités et des rôles à jouer durant cette élection, qui doivent être avant, pendant et après les élections. Elle doit être bien représentée dans les instances de décisions».

Pour le président départemental des personnes handicapées, il faut l’aménagement de rampes pour permettre aux personnes vivant avec un handicap d’accéder dans les bureaux de vote mais aussi sécuriser ces personnes. Il faut également permettre aux personnes handicapées sourdes-muettes  de  pouvoir comprendre les programmes des candidats pour leur permettre de mieux choisir leur candidat.

Adama NDIAYE 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page