A LA UNEACTUALITÉS

Diourbel – projet de lotissement de Ngognick-Nebe : le Collectif pour la défense du foncier dit niet

Le Collectif pour la défense du foncier du département de Diourbel a organisé un point de presse pour s’opposer au projet de lotissement de Ngognick-Nebe sur 54 hectares. Ce collectif a décidé de mettre sur pied des comités d’alerte  et de veille pour s’opposer à toute action sur le site.

Les  paysans résidents de Diourbel-Tock, de Ndiourbel-Mbocky et de Ndayane, de la commune de Diourbel,  réunis autour du  Collectif pour la défense du foncier dans le département de Diourbel, disent non au projet de lotissement de la commune de Tocky-Gare. Ces populations ont organisé un point de presse à la place publique de Ndiourbel Mbocky, suite à la lettre d’information adressée au préfet et au sous-préfet de Ndoulo, en date du 6 mars 2023, relative à une tentative d’expropriation et d’accaparement de leur terres de culture par la commune de Tocky-Gare, à travers son maire, concernant un projet de lotissement à Ngognick-Nebe d’un site de 54 hectares (ha).

Aly Diockel Ngom, membre du collectif explique : «en effet, ayant eu écho que le maire de la commune de Tocky-Gare aurait reçu l’autorisation de procéder au lotissement de nos terres, champs et pour une superficie de 54 ha, nous avons demandé à le rencontrer pour être édifiés. Au cours de l’audience du 8 février, il confirma l’obtention d’une autorisation (sans nous monter le document) et d’un ton qui frise le mépris, il dira : «il n’y a pas un papier justificatif qui requiert votre approbation.» Nous avions ainsi un point de presse le 17 mars 2023 pour dénoncer cette démarche et alerter par rapport aux conséquences fâcheuses que cela pourrait entrainer. Malgré toutes ces démarches, il n’y a pas eu de réactions des autorités administratives. A notre grande surprise, un an après, en cette veille de l’élection présidentielle, le 27 février 2024, le sous-préfet de Ndoulo nous a convoqués en réunion pour discuter de la mise en œuvre d’un lotissement autorisé à Ngognik-Nebe par arrêté n°009686 du 05 avril 2023».

Le Collectif  pour la défense du foncier dans le département de Diourbel a décidé d’attaquer cet arrêté devant la justice. «Nous doutons même de l’authenticité de cet arrêté ministériel où il est mentionné, en son article premier : «la commune de Tocky, dans le département de Bambey, alors que Tocky fait partie du département de Diourbel. Et nous allons l’attaquer parce qu’il y a  vice de forme  depuis le début».

Le  Collectif  pour la défense du foncier dans le département de Diourbel déclare avoir cédé toutes leurs terres qui ont abrité aujourd’hui des infrastructures comme  le Lycée d’enseignement général, le  Centre polyvalent, la Pharmacie régionale d’approvisionnement (PRA), le Centre régional de formation des personnels de l’éducation (CRFPE), une école élémentaire, un  CEM et 200 hectares pour l’Université  du Sine-Saloum.

Le  collectif réitère que les paysans ne sont pas demandeurs de lotissement, leurs champs constituent des sources de revenus pour leurs familles respectives et n’abandonneront jamais leurs terres à des jouisseurs ou profiteurs. Des comités d’alerte et de veille sont mis sur pied et mettent en garde le maire et les services techniques contre toute action au niveau du site énuméré.

Adama NDIAYE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page