POLITIQUE

Discours à la nation et formation du gouvernement : Gradec se félicite des décisions prises par le nouveau président

Les organisations de la société civile et personnalités indépendantes réunies autour du Groupe d’initiative pour la consolidation de la démocratie(GRADEC) apprécient hautement le discours du Président Bassirou Diomaye Faye délivré à l’occasion du soixante-quatrième anniversaire de notre accession  à l’indépendance nationale.
« Ce discours ainsi que la formation du gouvernement qui l’a suivi interviennent dans un contexte marqué par un besoin de renouveau et de profonds changements que le peuple sénégalais attend à la suite d’un large plébiscite lors de l’élection du 24 mars », selon les organisations de la civile.
Sur ce point, le Groupe d’initiative se réjouit de cette volonté de rupture annoncée et se félicite des décisions prises par le Président de la République allant dans le sens de « renforcer la gouvernance de notre système électoral par la réforme des organes de gestion, d’ assainir la vie politique en procédant à la rationalisation des partis politiques et à leur financement public, fiabiliser et mettre à jour le fichier électoral avec l’inscription automatique des détenteurs de la carte nationale d’identité ». Ces décisions quoique salutaires appellent un examen minutieux afin d’en cerner toutes les conséquences dans le cadre de discussions approfondies pour en garantir les succès, ont cependant souligné les organisations de la société civile.

Pour sa part, le GRADEC, partie prenante du groupe d’initiative pour la consolidation de la démocratie, avait déjà élaboré, à l’occasion du forum des partis politiques qu’il a organisé en 2019, une série de recommandations  en vue de contribuer à la consolidation de notre système démocratique. Ces recommandations seront versées dans le panier dans le cadre des concertations annoncées par le Chef de l’État, a fait savoir le groupe d’initiative pour la consolidation de la démocratie.
Sur un autre registre, le Groupe d’initiative prend acte de la formation du gouvernement  resserré autour des cinq priorités  que sont notamment « la baisse du coût de la vie et la lutte contre la vie chère, l’entrepreneuriat, la promotion de l’emploi des jeunes et des femmes, la justice, la transparence,  la protection des droits humains, la bonne gouvernance et la réédition des comptes, la souveraineté économique, la consolidation de l’unité nationale et de la cohésion sociale, le renforcement de la sécurité,  de la paix et de la stabilité », peut-on lire dans le communiqué. En conséquence,  le groupe d’initiative pour la consolidation de la démocratie dit soutenir toutes mesures allant dans le sens de la réalisation des priorités ci-dessus au seul bénéfice du peuple sénégalais.

BARTHELEMY COLY (STAGIAIRE)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A LA UNEACTUALITÉS

Discours à la nation et formation du gouvernement : Gradec se félicite des décisions prises par le nouveau président

Les organisations de la société civile et personnalités indépendantes réunies autour du Groupe d’initiative pour la consolidation de la démocratie(GRADEC) apprécient hautement le discours du Président Bassirou Diomaye Faye délivré à l’occasion du soixante-quatrième anniversaire de notre accession  à l’indépendance nationale.
« Ce discours ainsi que la formation du gouvernement qui l’a suivi interviennent dans un contexte marqué par un besoin de renouveau et de profonds changements que le peuple sénégalais attend à la suite d’un large plébiscite lors de l’élection du 24 mars », selon les organisations de la civile.
Sur ce point, le Groupe d’initiative se réjouit de cette volonté de rupture annoncée et se félicite des décisions prises par le Président de la République allant dans le sens de « renforcer la gouvernance de notre système électoral par la réforme des organes de gestion, d’ assainir la vie politique en procédant à la rationalisation des partis politiques et à leur financement public, fiabiliser et mettre à jour le fichier électoral avec l’inscription automatique des détenteurs de la carte nationale d’identité ». Ces décisions quoique salutaires appellent un examen minutieux afin d’en cerner toutes les conséquences dans le cadre de discussions approfondies pour en garantir les succès, ont cependant souligné les organisations de la société civile.

Pour sa part, le GRADEC, partie prenante du groupe d’initiative pour la consolidation de la démocratie, avait déjà élaboré, à l’occasion du forum des partis politiques qu’il a organisé en 2019, une série de recommandations  en vue de contribuer à la consolidation de notre système démocratique. Ces recommandations seront versées dans le panier dans le cadre des concertations annoncées par le Chef de l’État, a fait savoir le groupe d’initiative pour la consolidation de la démocratie.
Sur un autre registre, le Groupe d’initiative prend acte de la formation du gouvernement  resserré autour des cinq priorités  que sont notamment « la baisse du coût de la vie et la lutte contre la vie chère, l’entrepreneuriat, la promotion de l’emploi des jeunes et des femmes, la justice, la transparence,  la protection des droits humains, la bonne gouvernance et la réédition des comptes, la souveraineté économique, la consolidation de l’unité nationale et de la cohésion sociale, le renforcement de la sécurité,  de la paix et de la stabilité », peut-on lire dans le communiqué. En conséquence,  le groupe d’initiative pour la consolidation de la démocratie dit soutenir toutes mesures allant dans le sens de la réalisation des priorités ci-dessus au seul bénéfice du peuple sénégalais.

BARTHELEMY COLY (STAGIAIRE)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page