A LA UNEACTUALITÉS

Élection présidentielle du 25 février 2024 : Macky Sall invite les candidats à œuvrer dans la sérénité et le fair-play

Le chef de l’Etat est revenu dans son dernier discours à la nation sur l’organisation de l’élection présidentielle du 25 février prochain. Invitant « tous les candidats à œuvrer dans le même esprit, dans le calme, la sérénité et le fair-play, Macky Sall a par ailleurs annoncé son intention de mettre sur pied une fondation dédiée à la paix, au dialogue et au développement » après son départ du pouvoir le 2 avril prochain.

Dans ce dernier discours à la nation, le chef de l’Etat est également revenu sur l’organisation de l’élection présidentielle du 25 février prochain. S’engageant en faire en sorte que cette « élection présidentielle du 25 février 2024 se déroule, comme les précédentes, de façon paisible et dans les meilleures conditions d’organisation », le chef de l’Etat, Macky Sall, a notamment invité « tous les candidats à œuvrer dans le même esprit ». « Tous, ensemble, allons aux urnes dans le calme, la sérénité et le fair-play. Et le 2 avril 2024 s’il plait à Dieu, je transmettrai le pouvoir à mon successeur », s’est-il notamment engagé tout en réaffirmant sa disponibilité et sa bonne volonté à rester au service du Sénégal. « J’ai le Sénégal chevillé au corps ; et j’ai le Sénégal au cœur. Mon cœur battra toujours pour notre pays, parce que ce qui nous lie -notre histoire et notre destin communs- transcende mes fonctions officielles ».

Poursuivant son propos, le président Macky Sall a, à ce titre annoncé son intention après la transmission du pouvoir, de mettre en place « une fondation dédiée à la paix, au dialogue et au développement », pour, dit-il, « continuer à m’investir dans des causes qui me sont chères ». A savoir: « la coexistence pacifique des peuples, le dialogue des cultures et des civilisations, le développement durable et inclusif, la justice climatique, le financement de la santé, en particulier la santé maternelle et infantile, le soutien à la jeunesse, le développement des infrastructures en Afrique et la réforme de la gouvernance mondiale, qui a mobilisé avec succès notre diplomatie lors de mon mandat à la tête de l’Union africaine ».

NANDO CABRAL GOMIS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page