POLITIQUE

Élections territoriales de Janvier 2022 : Mamadou Biguine Gueye, candidat à la candidature au conseil départemental de FATICK

Le coordonnateur du mouvement Malaw et responsable politique de l’alliance pour la république à FATICK a organisé cette nuit son meeting de déclaration de sa candidature.

«  Saisissant l’occasion de votre appel pressant à me voir candidater à la fonction de président du conseil départemental de Fatick, chères populations du Sine, chers délégués départementaux du mouvement Malaw, chers concitoyens, je réponds avec modeste que je suis prêt à être investi par le président Macky Sall chef de fil de la coalition Benno Bokk Yaakar pour porter la liste départementale ». 

Mamadou Biguine Gueye affirme «  vouloir gagner partout dans les 17 communes du département et engager les ruptures attendues du conseil départemental. En militants disciplinés et respectueux de recommandations et orientations du président Macky Sall, nous restons cependant à son écoute ».

Abordant l’actualité sur le calendrier électoral du pays, le journaliste écrivain se dit prêt à «  participer activement à la campagne électorale vers la victoire quelles que soient les têtes de liste que le chef de l’État aura choisies ».

Pour le conseil départemental de Fatick qu’il estime actuellement très timide,  Biguine assure disposer « d’un programme solide et d’une vision claire à même de hisser le département de Fatick, au premier rang des collectivités territoriales émergentes. Nous sommes déterminés à apporter le sang neuf dont le conseil départemental a besoin pour décoller enfin ».

Pour le résident du mythique quartier de Ndouck « Un tel objectif entre en droite ligne de la feuille de route du président Macky Sall, dont le pertinent plan Sénégal émergent lui servira de point de mire dans toutes les  actions qu’il compte entreprendre ».

 C’est la raison pour laquelle «  il reste très optimiste eu égard à son engagement, son courage, son leadership local, ses compétences, son expérience et surtout son sérieux programme ». Fort de toutes ces choses , Mamadou Biguine Gueye « espère être investi tête de liste vers la victoire de la coalition Benno Bokk Yaakar ».
 

Revenant sur son programme, le journaliste  souhaite « s’appuyer au plan local, sur les stratégies, la démarche et les orientations du plan Sénégal émergent du chef de l’État ».

Au vu de la nécessité d’une certaine célérité, «  il entend lancer dès le lendemain de son élection à la tête du conseil départemental, un Programme d’urgence de redressement dénommé (PURE) qu’il décline en huit(8) points que sont : Promouvoir un conseil départemental de transparence et d’ouverture , Ériger dans chaque commune un bureau du conseil départemental,Mettre en place un bureau du partenariat et de la coopération , Mettre en place une Commission sports et loisirs, Mettre en place une Commission culture et communication, Élaborer tous les trimestres, le point sur les résultats du conseil et présenter aux, Mettre en place une Commission chargée des affaires environnementales, Mettre en place une Commission chargée de la planification et des relations avec  le commandement territorial ».  

Pour Biguine « Tous ces points seront en droite ligne de l’aspiration à un mieux-être territorial qui se décline en une vision qui est celle du président Macky Sall, à savoir, «Un Sénégal émergent en 2035 avec une société solidaire dans un État de droit». 

Les orientations stratégiques qui guideront ses initiatives s’appuient  dit-il sur des politiques locales hardies de mise en œuvre des trois axes visant « Une transformation structurelle de l’économie à travers la consolidation des moteurs actuels de la croissance au plan local, Une amélioration significative des conditions de vie des populations, une lutte plus soutenue contre les inégalités sociales tout en préservant la base de ressources et en favorisant l’émergence de territoires viables  , le renforcement de la sécurité, de la stabilité et de la gouvernance, de la protection des droits et libertés et de la consolidation de l’État de droit afin de créer les meilleures conditions d’une paix sociale et de favoriser le plein épanouissement des potentialités du département de Fatick ».

 Pour terminer le responsable de «  Malaw » soutient que « le levier vers la promotion et l’essor de notre collectivité territoriale sera sans nul besoin le développement du capital humain, une composante non négligeable du PSE qui sera au cœur de nos politiques locales en tant que président du conseil départemental de Fatick » conclut t’il. 

Rappelons que la rencontre tenue devant son domicile familial à Ndouck a vu la participation des délégations de 10 sur les 17 collectivités territoriales du département .

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page