A LA UNEACTUALITÉS

Employabilité et à l’insertion des jeunes : Kay kheuy une plateforme d’offre d’opportunité

La maison de la culture Douta Seck a accueilli ce dimanche 3 décembre, un forum sur l’employabilité et l’insertion des jeunes. Sur initiative de la plateforme dénommée Kay Kheuy, cette rencontre se veut une tribune pour les entreprises de se doter d’une main d’œuvre suffisante et qualifiée et de permettre à un maximum de jeunes de s’insérer professionnellement. Ainsi, il s’agit lors de ce forum mettre directement les recruteurs avec les jeunes diplômés.

Un forum sur l’employabilité et l’insertion des jeunes s’est tenu à Dakar, hier, dimanche 3 décembre à l’initiative de la plateforme Kay kheuy, évoluant dans le domaine de l’entreprenariat. Ayant auparavant pour mission de réunir des jeunes diplômés en les trouvant une insertion rapide à travers un partage des offres d’emplois paraissant quotidiennement au Sénégal, la plateforme a visé loin en trouvant la nécessité d’organiser ce forum dont l’idée, c’est de permettre à ces jeunes diplômés d’être en contact direct avec les recruteurs. « On a eu des insertions dans cette plateforme-là, et, c’est suite à cela depuis trois ans, qu’on a décidé d’organiser cette journée-là pour mettre directement les recruteurs avec les jeunes diplômés », a souligné Khadjia Ba Athie coorganisatrice du forum, par ailleurs, initiatrice de la plateforme Kay kheuy.

Ce forum réunissant un certain nombre de gens qui ont su tirer leur épingle du jeu dans le domaine de l’entreprenariat permettrait à ces jeunes d’engranger beaucoup d’expériences. Et l’initiatrice de la plateforme Kay Kheuy d’indiquer : « On a proposé des gens qui ont réussi dans l’entreprenariat qui vont donner des pistes de démarrage, de croissance et de développement à ces jeunes entrepreneurs. C’est-à-dire comment est-ce qu’ils pourront faire pour lancer leur entreprise et comment est-ce qu’ils pourront faire l’a rendre pérenne ».
Il faut noter qu’au Sénégal, la question de l’emploi des jeunes a toujours été un casse-tête pour les autorités gouvernementales puisque le marché du travail accueille 300 000 nouveaux demandeurs d’emploi chaque année dont 70% de de ces derniers ont moins de 35 ans. Deux jeunes sénégalais sur trois se retrouveront à un moment ou à un autre sans emploi.
C’est en ce sens que ce forum d’après Kkadija Ba Athie, « Ne sera pas que de la théorie, ça sera des choses avec des gens qui ont vécu une situation ou bien qui auront été présente d’une situation et qui ont pu résorber, qui vont nous donner la notice pour soit entreprendre, soit devenir salarié », a-t-elle affirmé.

Ousmane GOUDIABY

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page