A LA UNEACTUALITÉS

Energies : plus de 1500 lignes de transport et de distribution réalisées (officiel)

(APS) – Le Directeur de cabinet du ministre du Pétrole et des Energies, Cheikh Niane, a déclaré, mardi, que la réalisation de projets structurants a permis d’avoir 1557 lignes de transport et de distribution, contribuant à la politique d’accès universel à l’électricité.

« La mise en œuvre des autoroutes de l’électricité a permis d’avoir 1557 lignes de transport et de distribution grâce à la réalisation de projets structurants », a-t-il dit.

S’exprimant lors de la cérémonie d’ouverture du Salon international de l’énergie et du pétrole en Afrique (SIEPA), Cheikh Niane a fait savoir que « le planning de la disponibilité du service électrique est gagné avec une puissance installée de 1789 mégawatts ».

Il a souligné que le Sénégal veut « réduire de manière structurelle les coûts de production avec la mise en œuvre de la stratégie gaz to power ».

Pour M. Niane, cette stratégie est « déjà en cours, avec la conversion des centrales électriques existantes comme celle de Bel Air qui est achevée depuis 2022 et la construction de nouvelles centrales dont celle de West african energy, de Ndar Energies pour une puissance cumulée de 550 mégawatts ».

Selon lui, le Sénégal a réalisé « des efforts significatifs dans le secteur en termes d’amélioration du taux d’accès en électricité qui est aujourd’hui de 97% en milieu urbain et 61% en milieu rural avec un accès universel à l’électricité l’horizon 2025-2026 ».

Cheikh Niane a indiqué que « le début d’exploitation du pétrole et du gaz naturel attendu au cours de cette année va accélérer notre ambition d’accès universel à l’électricité ».

« Cette exploitation va contribuer significativement à renforcer notre mixte énergétique qui, actuellement est de 31% d’énergies renouvelables avec une projection de 40% à l’horizon 2030 », a-t-il soutenu.

Le directeur de cabinet du ministre du Pétrole et des Energies a salué l’organisation de cette 21e édition du SIEPA.

« En organisant ce salon (…), l’Association pour le développement de l’énergie en Afrique (ASDEA) et l’Association pour le développement de l’énergie en Afrique (ADEA) viennent une fois de poser un jalon important dans la recherche des solutions aux problématiques énergétiques de notre continent », a souligné Cheikh Niane.

Il estime que ces structures « apportent ainsi leur soutien à la dynamique des États africains qui explorent aujourd’hui toutes les pistes pour trouver des remèdes aux différentes problématiques soulevées ».

Pour Mohamed Abdallah Seck, président de l’ASDEA, « ce 21e salon revêt une importance particulière en raison de la réception programmée du first oil et du first gaz, normalement d’ici le 3e trimestre de l’année 2024″.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page