A LA UNEACTUALITÉS

« Entre le PDS et moi, c’est fini », Cheikh Mbacké Bara Doli jusque là président du groupe parlementaire Liberté et démocratie

« Le PDS m’a trahi. Avec tous les sacrifices que j’ai consentis pour défendre ce parti, les responsables viennent de me planter un couteau dans le dos. Que le parti ne compte pas sur moi pour quoi que ce soit », a tonné sur ces mots le désormais ex-membre de la formation politique du « Pape du Sopi », dans les colonnes du journal Les Echos.

En effet, après avoir remporté l’élection locale 2022 à Mbacké pour le Pds, Cheikh Mbacké Bara Doli s’est vu remplacé par son rival Abdou Mbacké Doli pour les législatives prochaines et Sokhna Astou Mbacké pour les deux sièges réservés au département à l’Assemblée nationale. Une chose qu’il ne peut pas supporter.

« Comment peut-on m’imposer Abdou Mbacké Doli comme tête de liste à Mbacké alors qu’il n’est même pas membre du PDS ? Il était le dernier lors des législatives de 2017 », a pesté Cheikh Mbacké Bara Doli. Qui d’ajouter : « Quelle logique voudrait qu’il soit choisi à mon détriment ? »

Très remonté contre Me Abdoulaye Wade et son fils, Cheikh Mbacké Bara Doli jusque-là président du groupe parlementaire « Liberté et démocratie » de l’opposition, est catégorique : « Entre le PDS et moi, c’est fini. Ils n’ont eu aucune gêne pour me trahir de la sorte, alors je vais prendre mon destin en main et me tourner vers d’autres horizons ».

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page