SPORTS

Equipe nationale : Sadio Mané incarne et assume un nouveau rôle

Il n’a pas été trop en vue lors du match contre la Gambie. Ce n’est pas que Sadio Mané n’a pas joué sa partition. Mais il l’a juste joué d’une autre lanière tout en gardant la même efficacité.

Ceux qui s’attendent à retrouver les sprints et autres dribbles provocateurs de Sadio Mané dans cette compétition pourraient déchanter. Ce n’est pas que le milieu de terrain sénégalais a perdu sa verve dans le terrain. Mais il semble adopter une nouvelle stratégie dictée par son âge et son vécu dans la Tanière au grand bonheur de toute l’équipe. Ce qui n’enlèvera en rien à son efficacité jamais égalée par un joueur de l’équipe nationale. Sadio Mané le sait, il sera attendu de godasses fermes dans cette compétition. Il sera au centre de toutes les stratégies de musèlement mise en place par les adversaires du Sénégal. Il sera toujours surveillé comme du lait sur le feu. Sans compter qu’à chaque sortie du Sénégal, il lui sera attribué deux à trois gardes du corps qui ne vont le quitter d’une semelle. Cependant, avec son expérience des compétitions africaines et son vécu dans le haut niveau, il joue bien le rôle pour attirer et permettre à ses coéquipiers de faire le job. Ce qu’il a très bien réussi contre la Gambie. Sans trop forcer dans les actions individuelles, Sadio Mané reçoit le ballon et les attentions adverses à chaque fois pour ouvrir des boulevards à Lamine Camara, Ismaila Sarr et autre Habib Diallo. Cela lui a permis d’être moins provocateur et du coup moins exposé à des coups de semelles. Et pourtant, il a malgré tout été encore décisif en offrant sa 26e passe décisive sous le maillot de l’équipe nationale. Cette nouvelle stratégie qu’il a adoptée va beaucoup perturber les adversaires qui au risque de vouloir surveiller Mané, ouvrent la voie à d’autres. Heureusement que Cissé a bien compris et l’a laissé sur le terrain tout au long de la rencontre. Car Sadio Mané est au crépuscule de sa carrière internationale. Il doit jouer désormais plus avec la tête. Rien que sa présence sur le terrain facilite la tâche aux autres «Lions». Et le jeune Lamine Camara l’a compris pour se faire remarquer dès son baptême du feu en phase finale de Can en inscrivant un doublé.

Il guide les pas de son …successeur

Quand on regarde le talent et l’audace du jeune Lamine Camara, les souvenirs des débuts de Sadio Mané en équipe nationale surgissent. Ce dernier avait vite marqué les esprits dès sa première sélection à l’occasion du match amical Maroc – Sénégal (0-1) joué le 25 mai 2012. Il avait offert la balle de l’unique but du match à Moussa Konaté (8e mn). Il enchaînera par un but pour sa deuxième sortie en équipe nationale contre Liberia (3-1). C’était le 2 juin 2012 à Dakar. Muet lors de sa troisième sortie, il refait surface avec une passe décisive à Abidjan pour Papiss Demba Cissé (60e mn) lors d’un match perdu sur le fil devant la Côte d’Ivoire (4-2). Du coup, en cinq sélections, Sadio Mané s’était déjà illustré avec 1 but et 2 passes décisives. Comme quoi il a été décisif en 3 matches sur 5 en moyenne. Même rendement que Lamine Camara qui a aussi inscrit 3 buts en 5 sélections. Ce qui fait que tout porte à croire que l’actuel Messin a tout pour être le digne successeur de Sadio Mané en équipe nationale. Et ce dernier qui semble l’avoir bien compris guide bien le jeune dans et en dehors du terrain. Contre la Gambie, Sadio Mané a beaucoup échangé avec lui. Certainement sur le jeu. Et le gamin en signe de reconnaissance l’a parfois trop cherché au point de snober certains coéquipiers mieux placés pour recevoir une passe.  C’est ce qui a sans doute poussé le meilleur buteur de l’équipe nationale à porter Lamine Camara sur son dos pour célébrer un de ses deux jolis buts. Un signe indicateur envoyé au monde du foot démontrant comment les deux génies du football sénégalais nouent une complicité forte. «Si je vois Sadio Mané me porter, ça me fait plaisir. Ça me va droit au cœur», a reconnu Lamine Camara en fin de match. Un geste plein de sens et de symbole pour l’avenir de l’équipe nationale.

Faire de Sadio Mané le Messi de l’Argentine au Mondial

Après tout le sacrifice consenti, le service rendu à l’équipe nationale du Sénégal, Sadio Mané mérite bien un traitement de faveur. Celle venue du staff qui devra prendre son avis sur tout ce qu’il veut faire sur le terrain. Mais également une faveur venue de ses coéquipiers en équipe nationale. Encore prêt à porter l’équipe sur ses épaules comme lors des précédentes éditions, il doit être libéré de certaines tâches surtout défensives. Comme les Argentins ont intelligemment protégé Messi et jouaient pour lui lors du dernier Mondial jusqu’au sacre final, Sadio Mané mérite un tel traitement. Cela ne fera que bénéfique pour l’équipe nationale du Sénégal qui exploitera davantage l’efficacité du milieu de terrain sénégalais. Car ce dernier qui est meilleur buteur de la Tanière avec 40 buts et meilleur passeur (26) peut faire valoir son efficacité devant n’importe quelle défense. Mais il va falloir qu’il réserve son énergie et ses dribbles pour attendre le bon moment du match afin de porter le coup fatal.  A Sadio de jouer le coup.

 Par Mariama Djigo, Omar Diaw, Abdoulaye Thiam (Envoyés spéciaux) et K.A.GUEYE (Correspondance particulière)   

  

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page