A LA UNEACTUALITÉS

Exploitation du projet Grand Tortue Ahmeyim : le FLNG dans les eaux Sénégalo-mauritaniennes

Le projet Gand Tortue Ahmeyim (Gta), en phase d’exploitation, avance à grand pas. L’Unité flottante de gaz naturel liquéfié (FLNG) a accosté hier, jeudi 16 février 2024, dans les eaux Sénégalo-mauritaniennes, annonce la Compagnie BP.  

L’Unité flottante de gaz naturel liquéfié (FLNG), composante essentielle du projet de Gaz naturel liquéfié (GNL) Grand Tortue Ahmeyim (GTA), est arrivée à «destination à la frontière maritime Sénégalo-mauritanienne», renseigne un communiqué de la société BP. Ce qui augure de belles perspectives pour ces deux pays riverains qui comptent beaucoup sur les revenus gaziers pour booster le développement durable. Le FLNG GIMI est au cœur du développement de la phase 1 du projet GTA, exploité par BP et ses partenaires, Kosmos Energy, Petrosen et SMH.

Son développement devrait produire environ 2,3 millions de tonnes de GNL par an. Ce projet innovant devrait produire du GNL pendant plus de 20 ans, permettant ainsi à la Mauritanie et au Sénégal de devenir une importante plateforme du Gaz naturel liquéfié au niveau mondial.

Emil Ismayilov, senior vice-président de BP pour la Mauritanie et le Sénégal, a déclaré : «L’arrivée à bon port du FLNG marque une nouvelle étape pour la phase 1 du projet GTA, et témoigne de l’engagement de notre équipe et de nos partenaires à mener à bien ce projet en toute sécurité. Les personnes impliquées dans le projet ont relevé de nombreux défis y compris la pandémie de Covid-19 pour orchestrer cette véritable prouesse technique. Nous nous concentrons pleinement sur l’achèvement du projet en toute sécurité, et sur l’ouverture d’un nouveau chapitre de l’énergie en Mauritanie et au Sénégal.»

La phase 1 du projet GTA produira du gaz à partir de réservoirs situés en eau profonde (à environ 120 km des côtes), via un système sous-marin et jusqu’à l’Unité flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO), qui traitera initialement le gaz en éliminant les composants d’hydrocarbure plus lourds. «Le gaz sera ensuite transporté par gazoduc vers le FLNG, situé au niveau de la plate-forme de GTA, où il sera refroidi par cryogénie dans les quatre trains de liquéfaction de l’unité flottante, puis stocké avant d’être transféré vers des méthaniers», expliquent les responsables de la compagnie et partenaires. «GIMI peut stocker jusqu’à 125 000 m3 de GNL», précise la source.

Détenu et exploité par Golar LNG, le FLNG GIMI a pris la mer en «novembre 2023, depuis Singapour, et a parcouru 9 000 milles nautiques jusqu’au site», souligne la note. Plus de 36 millions d’heures ont été consacrées à sa construction. Avec des puits situés à des profondeurs d’eau allant jusqu’à 2 850 m, le développement de la phase 1 du projet GTA dispose de l’infrastructure sous-marine la plus profonde d’Afrique. Cet investissement de plusieurs milliards de dollars s’est vu attribuer le statut de Projet national d’importance stratégique par les présidents de la Mauritanie et du Sénégal.

JEAN PIERRE MALOU

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page