ACTUALITÉSSOCIETE / FAITS DIVERS

FATICK : Plus de 300 femmes et boutiquiers à l’école de l’entrepreneuriat et de la bonne gestion

Sept groupements de promotion féminins et une vingtaine de commerçants étaient en conclave dans la commune de Fatick afin de suivre une formation en entrepreneuriat et en gestion des biens. Ceci grâce à l’appui de la fondation Américaine Mastercard en collaboration avec la société Dolima et le service régional du développement communautaire. L’objectif est de permettre aux femmes de réduire les dépenses faramineuses qu’elles font dans les nombreuses cérémonies familiales et aux commerçants de s’adapter à la vente des grandes surfaces.

« Nous sommes à l’école de l’entrepreneuriat féminin avec la société Dolima à travers le projet Diapo. Depuis hier matin les femmes sont renforcées en capacité sur les méthodes de vente et la bonne gestion de leurs business » a informé Berthe Gnilane Faye point focal de Dolima à Fatick.

Poursuivant la responsable morale de l’association des femmes dévouées de Fatick « les femmes sont sensibilisées sur le gaspillage avec nos dépenses euphoriques dans les cérémonies familiales. Au Sénégal, les femmes sont très braves. Elles travaillent dur mais elles peuvent tout gaspiller en une journée ».

Selon Abdoulaye Mane le superviseur de la formation, « le projet Diapo a pour objectif de former les femmes en entrepreneuriat et les boutiquiers en hygiène et sur la conservation de la clientèle face à leurs concurrents des grandes surfaces. Nous formons les commerçants sur les méthodes de vente des grandes surfaces car ces dernières commencent à faire effet dans nos sociétés ».

Toujours selon notre interlocuteur, « ce projet est en long terme. Nous devons former les femmes sur l’épargne, la rationalisation des dépenses avant de parler de financements dans l’avenir ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page