ACTUALITÉSEDUCATION

Formation professionnelle : En grève, les enseignants réclament le paiement de 40 millions Cfa d’arriérés d’indemnités

Sur 97 millions de FCfa, ils n’ont reçu que 57 sur leurs indemnités de déplacement pour les examens professionnels de l’année scolaire écoulée. Ils exigent le paiement du reliquat. À défaut, ils menacent d’aller en grève. Ces enseignants de la formation professionnelle affiliés au G7 ont observé un débrayage ce mercredi au lycée technique de Thiès pour faire face à la presse.

« Nous avons débrayé ce matin à 9 h ; en effet, les formateurs sont en grève depuis le début du mois de décembre, pour réclamer le payement intégral des indemnités liées aux examens professionnels. A la date d’aujourd’hui, au niveau de l’académie de Thiès, toutes les activités liées aux examens ont été payées excepté celles liées aux examens professionnels c’est-à-dire le ministère de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle. Le 30 novembre de chaque année est fixé pour le paiement pour seulement le bac général et technique. L’académie a payé plus de 700 millions de francs en quelques jours. Nous réclamons la considération, on ne peut avoir dans un même pays un poids, deux mesures, un ministre qui respecte le paiement et un autre qui fait le contraire. Nous ne voulons pas du « thiompal », mettent-ils en garde face à la presse.

«Ils n’ont qu’à payer les 40 millions qui restent des indemnités », martèle Hibrahima Kumbassa du Cusems et membre du G7.

Une grève en vue

Et des perturbations sont en vue : « Nous alertons et informons l’autorité pour dire que si nous ne sommes pas payés d’ici lundi, nous allons durcir le ton. C’est une question de respect et de dignité. Chaque semaine nous débrayons un jour et nous ferons une grève totale pendant plusieurs jours. Si le ministre de l’Education nationale a payé normalement, pourquoi le ministre de la Formation ne considère pas les formateurs ? » s’interroge le porte-parole du jour.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page