ECONOMIE

Forte augmentation de plus de 352 milliards FCFA de la capitalisation du marché obligataire ce 14 février 2023.

Cette capitalisation est en effet passée de 9273,003 milliards de FCFA la veille à 9625,152 milliards de FCFA ce 14 février 2023. Cette forte augmentation est occasionnée par la première cotation de 35 millions d’obligations de l’emprunt obligataire TPCI (Taux de base +Spread) % 2022-2029 émis par l’Etat de Côte d’Ivoire avec un cours de référence de fixé à 10 000 FCFA.
 
Quant à la capitalisation du marché des actions, elle s’est établie à 7595,834 milliards FCFA contre 7576,219 milliards FCFA la veille, soit une augmentation de 19,615 milliards de FCFA.
 
La valeur totale des transactions est montée en flèche, passant de 547,069 millions de FCFA la veille à 5,523 milliards de FCFA ce 14 février 2023. 
 
Les indices sont de nouveau en hausse comme la journée précédente. L’indice BRVM 30 (indice des 30 valeurs les plus échangées du marché) a ainsi progressé de 0,71% à 100,93 points contre 100,22 points la veille. De son côté, l’indice composite (l’indice général de la Bourse) est en hausse de 0,26% à 204,18 points contre 203,65 points la veille.
  
Pour sa part, l’indice BRVM Prestige (qui regroupe l’ensemble des valeurs inscrites sur le compartiment Prestige) a gagné 0,61% à 104,21points contre 103,58 points le13 février 2023.
 
Le TOP 5 des plus fortes hausses de cours est occupé respectivement par les titres Tractafric Motors Côte d’Ivoire (plus 7,39% à 2 980 FCFA), Bolloré Côte d’Ivoire (plus 7,20% à 1 340 FCFA), NEI CEDA Côte d’Ivoire (plus 6,92% à 695 FCFA), Sicable Côte d’Ivoire (plus 6,51% à 1 145 FCFA) et BICICI Côte d’Ivoire (plus 6,31% à 6 150 FCFA).
 
Quant au Flop 5 des plus fortes baisses de cours, il est occupé par les titres Solibra Côte d’Ivoire (moins 7,06% à 79 000 FCFA), Filtisac Côte d’Ivoire (moins 6,90% à 1 080 FCFA), SETAO Côte d’Ivoire (moins 6,72% à 1 110 FCFA), Servair Abidjan Côte d’Ivoire (moins 5,81% à 1 215 FCFA) et BOA Burkina Faso (moins 5,01% à 5 400 FCFA).
Oumar Nourou

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page