ECONOMIE

Forum 2022 du programme Nansen : Partage d’expériences et perspectives au menu de la rencontre à Dakar

Ouverture ce 18 octobre 2022 à Dakar du Forum 2022 du Programme EAF-Nansen. C’est un événement organisé par la Fao pour partager les expériences et les leçons apprises dans le cadre dudit Programme, et discuter des perspectives pour son évolution future. Dans son discours à l’occasion de l’ouverture des travaux, Dr Gouantoueu Robert Gueï, coordonnateur sous-régional de la Fao pour l’Afrique de l’Ouest et représentant de la Fao au Sénégal a affirmé que trente-deux pays sont représentés aujourd’hui de manière physique ou virtuelle, ce qui montre l’intérêt des pays partenaires du Programme Eaf-Nansen.

Forum 2022 du programme Nansen : Partage d’expériences et perspectives au menu de la rencontre à Dakar
«Ce Programme est un partenariat de longue date entre la Fao et la Norvège qui assiste les pays partenaires en matière de recherche scientifique et d’aménagement des pêches depuis près de cinq décennies. L’histoire du Programme Nansen a effectivement démarré à la moitié des années 1970. Depuis lors, 58 pays d’Afrique, du sud-asiatique et d’Amérique latine ont été associés aux activités du Programme », a confié M. Gueï. 
 
Selon lui, dans sa phase actuelle, le Programme EAF-Nansen travaille avec 32 pays d’Afrique et d’Asie du Sud-Est (baie du Bengale), afin de renforcer les efforts régionaux et nationaux visant à améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition par le développement de systèmes de gestion durable de la pêche et, plus particulièrement, par l’application de l’approche écosystémique de la pêche, en prenant en compte les impacts de la variabilité du climat et de la pollution.
 
«Le navire de recherche Dr Fridtjof Nansen, propriété de l’Agence norvégienne de coopération au développement (Norad) et opéré par l’Institut norvégien de recherche marine (Imr), fait partie intégrante du Programme Eaf-Nansen et en constitue un outil important. Le navire bat le pavillon des Nations Unies en signe de neutralité et en vertu d’un accord entre les partenaires », a rappelé le représentant de la Fao. Selon lui, de l’analyse des stocks de poissons à l’étude des écosystèmes , y compris les coraux, éponges et méduses – en passant par la documentation sur la pollution plastique et la contribution aux connaissances sur le changement climatique et sur le poisson en tant qu’aliment, le Programme Eaf-Nansen a considérablement enrichi notre compréhension de l’océan, et contribue considérablement à la Décennie des Nations Unies pour les sciences océaniques au service du développement durable et unit désormais ses forces à l’échelle mondiale pour générer des connaissances au profit de la société sur le long terme.
 
Le Programme est aujourd’hui l’un des principaux cadres de référence de la Fao pour soutenir les pays partenaires dans l’aménagement de leurs pêcheries en vue d’atteindre les objectifs développement durable (Odd), en particulier l’Odd14 « Vie aquatique ».
 
Le Programme Eaf-Nansen a pour objectif d’améliorer les connaissances scientifiques écologiques et socioéconomiques ; améliorer les politiques et la gestion des pêches basées sur l’approche écosystémique des pêches ; développer les capacités scientifiques et institutionnelles et notamment la promotion de l’égalité des genres.  
 
«À l’avenir, le Programme Eaf-Nansen continuera à renforcer les capacités, à faire progresser la gestion des pêches et les connaissances scientifiques associées aux ressources et aux écosystèmes marins, tout en poursuivant les objectifs de la Décennie des océans, ainsi que la vision de la Fao pour la transformation bleue des systèmes alimentaires aquatiques afin d’améliorer la production et la nutrition, pour une meilleure vie pour tous et un environnement de qualité », a fait savoir Dr Gouantoueu Robert Gueï.
Adou FAYE 
 


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page