SOCIETE / FAITS DIVERS

Gora K, SG Union des transporteurs routiers du Sénégal: « Macky a trahi le Mali »

Les sanctions infligées au Mali semblent avoir des répercussions néfastes sur l’économie sous-régionale. Au Sénégal, les transporteurs subissent ces conséquences de plein fouet. Plus de 600 camions chargés de marchandises seraient bloqués entre le Sénégal et le Mali. Face à cette situation, le secrétaire général de l’Union des transporteurs routiers du Sénégal, Gora Khouma, a décidé de monter au créneau pour défendre son secteur. Déplorant ces sanctions, il pointe du doigt la position du Président de la République du Sénégal dans ce dossier non sans évoquer l’importance des échanges Sénégal-Mali. « Macky Sall m’a l’air de ne pas avoir conscience des répercussions néfastes des sanctions contre le Mali sur l’économie sénégalaise. Je le dis parce que les milliards qui entrent les caisses de la douane proviennent en grande partie du trafic entre le Sénégal et le Mali. Le fret malien constitue une grande source de revenus pour l’économie sénégalaise », s’est désolé le syndicaliste lors d’un point de presse ce mercredi, organisé en prélude à la manifestation de soutien au peuple malien prévue ce vendredi.

« Il y a de cela 6 mois, on s’était constitué en délégation pour aller rencontrer le premier ministre malien Assimi Goïta. Il nous a dit que 100% du fret malien vient du Sénégal. Le Mali est déçu du Sénégal, Macky Sall a trahi le Mali. Aujourd’hui comment feront les personnes qui vivent des échanges commerciaux entre le Sénégal et le Mali. Vous voyez les forails, c’est le Mali qui les alimente. Macky Sall sait que le Mali est un partenaire économique important mais pourquoi a-t-il pris une décision aussi pitoyable. En acceptant ces sanctions, il ne l’a pas fait au nom du peuple sénégalais mais pour son intérêt personnel », argue-t-il.

Gora Khouma a lancé un appel à tout le peuple sénégalais et africain et plus particulièrement aux transporteurs à venir nombreux à la manifestation devant avoir lieu à la place de l’Obélisque, ce vendredi à 15 h.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page