https://myolyn.com/slot-bonus-new-member/

COIN DES COUPLES

 »J’ai appris la langue des signes pour séduire ma femme »

Abdol nous raconte les circonstances insolites de sa rencontre avec son âme sœur , son épouse qui est sourde-muette.

Les histoires d’amour naissent de rencontres physiques ou virtuelles, fortuites ou sur rendez-vous. Celle entre Abdol et sa femme est née de la recherche d’un chewing-gum.

C’était il y a de cela trois ans. En route pour un rendez-vous galant, Abdol décide de se rafraîchir l’haleine avec sa marque préférée de chewing-gum à la menthe.

« Je me suis arrêté dans une première boutique et pour payer du chewing-gum et le vendeur me dit qu’il n’y en a pas. Donc je continue dans une deuxième boutique où on me dit encore il n’y a pas de chewing-gum. j’ai dit ok, donc je poursuis toujours mon chemin et je me rends dans une troisième boutique. Et on me dit encore là qu’il n’y a pas de chewing-gums. »

l se résigne alors à continuer sa route, de peur de faire patienter son amie.

A quelques mètres de son lieu de rendez-vous, il voit une vendeuse devant sa table sur laquelle est exposée des paquets de cigarettes, des biscuits et autres bonbons.

Un signe du destin

Abdol décide alors de tenter une dernière fois sa chance. Il ne nous dit pas s’il a pu trouver son chewing-gum. Mais il a sûrement trouvé son âme sœur. Il s’en est fallu cependant de peu.

Après l’avoir saluée sans recevoir de réponse, il demande à la vendeuse le fameux chewing – gum.

Elle lui tend un paquet de cigarettes. Il met la méprise sur le compte de la distraction et réitère sa demande. Cette fois, c’est un paquet de biscuits qu’elle lui tend.

Au bord de l’énervement, il s’apprête à renoncer quand un homme qui était à côté lui explique que la jeune dame est sourde-muette.

« Je me suis retourné pour la regarder à nouveau. j’ai senti un message fort. Il y a quelque chose de fort qui a tambouriné tout au fond de moi », se souvient Abdol.

Il s’arrête. Ses yeux brillent : « Et c’est comme une voix forte m’a parlé. Elle m’a dit Abdol, celle-là, elle t’appartient, ne pars pas et la laisser ici. Donc j’ai dit au monsieur dit à la fille que je la trouve très belle et que j’aimerais fonder une union très forte avec elle. »

La réponse de la vendeuse a été un non catégorique. Elle en a vu passer des hommes qui pensaient pouvoir profiter facilement de sa vulnérabilité. Abdol a dû insister pour qu’elle lui donne rendez-vous le lendemain. Ils ne se sont plus quittés. LIRE PLUS SUR BBC

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :