A LA UNEACTUALITÉS

JO Paris2024: En cas de menace terroriste, la cérémonie d’ouverture pourrait se tenir au Trocadéro ou au Stade de France

AA / Nice / Feïza Ben Mohamed

La cérémonie d’ouverture des JO de Paris 2024, qui doit se tenir sur la Seine, pourrait être limitée au Trocadéro ou délocalisée au Stade de France, en cas de menace terroriste, a annoncé lundi matin le président français Emmanuel Macron dans une interview accordée à la chaîne BFMTV.

« Nous ferons une analyse en temps réel. Nous avons des scénario de repli et nous les préparons en parallèle. Nous pourrons limiter par exemple au Trocadéro voire rapatrier la cérémonie dans le Stade de France », a fait savoir le chef de l’Etat.

Souhaitant se « donner les moyens de faire une grande cérémonie d’ouverture », la France se refuse à « la naïveté » mais plaide pour « une grande lucidité » en matière sécuritaire pour ces JO de Paris 2024.

« Ce que veulent avant tout les terroristes, c’est de nous empêcher de rêver. Ils veulent empêcher les jeunes d’aller à des terrasses de café, à des concerts, à des événements sportifs », a-t-il, par ailleurs, grincé à ce propos.

S’agissant de la situation géopolitique mondiale, Emmanuel Macron a indiqué qu’il espérait toujours qu’une « trêve olympique » sera mise en œuvre pendant les JO et confirme que les athlètes israéliens pourront y participer avec leurs drapeaux et leurs hymnes comme tous les compétiteurs d’autres pays.

« On peut être en désaccord avec Israël sur les modalités d’apporter la réponse et de se protéger, mais on ne peut pas dire qu’Israël est un attaquant », contrairement à la Russie qui « a décidé d’une guerre d’agression » a-t-il argumenté.

La France a enfin mis en place un périmètre de sécurité auquel il ne sera possible d’accéder qu’à condition de disposer d’un QR code obtenu après des contrôles sécuritaires en amont.

À noter que Gérald Darmanin a confirmé, début mars, le déploiement d’un dispositif de sécurité exceptionnel pour encadrer les JO de Paris 2024.

Auditionné par le Sénat, le locataire de Beauvau a fait savoir qu’un « dispositif de sécurité inédit sera mis en place pour que le plus grand événement planétaire soit une grande fête ».

« Pour sécuriser cette cérémonie hors norme, 45 000 policiers et gendarmes seront mobilisés, renforcés par le GIGN, le RAID et la BRI. Des hélicoptères, bateaux, dispositifs anti-drones, démineurs, plongeurs ou encore des spécialistes NRBC viendront compléter le dispositif. Par ailleurs, l’espace aérien dans un périmètre de 150 km autour de Paris sera fermé, une grande partie de la soirée. Pendant les Jeux, ce seront 35 000 policiers et gendarmes qui seront mobilisés chaque jour », a-t-il indiqué.

S’agissant de la cérémonie d’ouverture, Gérald Darmanin a confirmé que 160 chefs d’Etats et de gouvernements seront présents ainsi que « 576 000 personnes dont 104 000 personnes sur les quais bas invités par Paris 2024, 222 000 places gratuites sur les quais hauts via les tiers de confiance, 200 000 depuis les immeubles donnant sur la scène et 50 000 dans les fanzones parisiennes ».

Selon le ministre de l’Intérieur, la France « fait l’objet de nombreuses menaces, au premier rang desquelles la menace terroriste, mais également cyber (…), les menaces islamistes, environnementalistes, d’ultra-gauche et d’ultra-droite ».

Pour rappel, la flamme olympique arrivera en France le 8 mai prochain à Marseille avant de passer par de nombreuses autres localités pour finalement rallier la capitale en juillet.

Les JO de Paris 2024 se tiendront du 26 juillet au 11 août.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page