POLITIQUE

« Journée du souvenir »: les socialistes appellent à s’approprier l’héritage du Président Senghor

Les socialistes ont honoré, dimanche, la mémoire du premier Président du Sénégal, Léopold Sédar Senghor, décédé le 20 décembre 2001. Sous la houlette de Mar Diouf, ils ont déposé une gerbe de fleurs sur la tombe du Président-poète. Des célébrations qui vont se poursuivre la semaine prochaine.

Le Parti socialiste (PS) a célébré, hier dimanche, la mémoire du défunt poète et premier Président de la République, Léopold Sedar Senghor, décédé le 20 décembre 2001. Sous la conduite de l’ancien chef de cabinet de Senghor et ancien maire de Bargny, Mar Diouf, une délégation s’est rendue, dans la matinée, au cimetière de Bel-Air pour déposer une gerbe de fleurs sur la tombe du père fondateur de leur parti. La cérémonie s’inscrit dans le cadre de « la Journée du souvenir » qui lui est dédiée. Elle a été suivie d’une messe d’anniversaire. Les socialistes, qui tiennent à immortaliser l’œuvre et la pensée de Senghor, organisent un colloque en webinaire le 26 décembre prochain.

« C’est avec une vive émotion que nous nous recueillons sur la tombe du Président Léopold Sédar Senghor. Pour nous militants du Ps, fidèles à nos valeurs de perpétuer une tradition bien établie par le Président Ousmane Tanor Dieng pour qui, je le cite, ‘’Léopold Sédar Senghor s’est révélé être un génie et une source d’inspiration inépuisable pour les générations actuelles et futures’’ », a dit l’ancien chef de cabinet. Une conviction que partage Alpha Bayla Gueye, coordonnateur des cadres socialistes. D’après lui, « Senghor était un personnage très singulier qui a travaillé de sa propre main le Sénégal pour que nous soyons distingués et que nous ayons cette démocratie de qualité ».

Pour sa part, la Secrétaire particulière du président de la fondation Léopard Sedar Senghor a appelé la jeunesse à « s’approprier l’héritage de léopard Senghor ». Dans son entendement, « on parle souvent de nos valeurs de « Diom », de « Kersa », de « Fitt », tout ce qui fait réellement que nous soyons des patriotes sénégalais, c’est ce que je retiens de lui : le patriote. Nous devons suivre ses traces. Il a posé les bases, à nous jeunes d’aller plus loin ou faire plus que lui ».

Cette 19ème édition de la « Journée du souvenir » sera également l’occasion pour les cadres socialistes, les membres du Bureau politique, les responsables et militants, entre autres, de revisiter l’œuvre et la pensée de Senghor, à l’occasion f’un colloque, en webinaire, samedi 26 décembre. Elle va porter sur le thème : « Le socialisme démocratique et le dialogue dans la pensée de Senghor ». Deux panels sont prévus. Le premier, qui porte sur « Socialisme démocratique et regroupement politique au Sénégal », sera introduit par Mamadou Faye, ancien ministre, membre du bureau politique, et le second, « Senghor, le chantre du dialogue » par le professeur Amadou Ly. Il est également prévu un mot du président de la Commission scientifique, le professeur Ousmane Beye, mais aussi des interventions du professeur Mbaye Thiam, Alpha Baïla Gueye et El Hadj Mansour Mbaye.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page