ACTUALITÉSSOCIETE / FAITS DIVERS

Journée mondiale des femmes: Le PARIIS fête les femmes maraichères du Niombato

Toubacouta : Pour la célébration de la journée internationale de la femme, le Projet d’appui régional à l’initiative pour l’irrigation au Sahel (PARIIS) a choisi de fêter les femmes du Niombato, une de ses importantes zones d’intervention, à travers le Sénégal.

Des femmes qui, aujourd’hui, ont retrouvé le sourire au niveau de leurs périmètres maraichers appuyés par le projet, avec une hausse de leurs revenus qui sont passés de six (6) millions de FCFA en 2020 à plus de Vingt (20) millions de FCFA en 2022.

« Une hausse due à un accroissement et une diversification de la production grâce à la maitrise totale de l’eau. A travers une évolution des rendements de la tomate, de l’oignon et de l’aubergine africaine ces dernières années. Il y a eu également l’introduction de nouvelles spéculations en 2022, notamment la pomme de terre et le gombo au détriment de l’aubergine africaine au niveau des périmètres maraichers ».

Autant de raisons qui ont poussé les responsables du PARIIS, accompagnés de leurs partenaires œuvrant pour le bien-être et l’automatisation des femmes, et une délégation Bissau Guinéenne venue s’inspirer de l’expérience sénégalaise, à effectuer le déplacement vers Toubacouta pour ainsi fêter les braves dames.

Ceci, selon Mme Ndiaye du PARIIS, « pour d’une part s’enquérir de visu les aménagements réalisés et jauger les résultats obtenus et d’autre part, de capitaliser les meilleures pratiques dans les activités agricoles sensibles au genre ».

« Par ailleurs il convient de souligner que l’activité s’inscrit dans un contexte de fin de projet où il est plus que nécessaire d’échanger et de capitaliser les expériences réussies en matière de modernisation de l’irrigation au Sénégal et de voir les meilleures approches pour intégrer les femmes dans les maillons de la chaine de valeur agricole. Nous avons déjà à l’idée de mettre en relation les femmes du Niombato à celles de la vallée du fleuve Sénégal ».

Lors du panel organisé en marge de cette célébration sur le thème : « L’innovation et les technologies pour l’égalité des sexes pour un monde digital inclusif », plusieurs communications ont été introduites devant les femmes venues en masse à leur siège sise à la sortie de Toubacouta vers Karang.

Notamment : « la place prépondérante des femmes et des jeunes dans l’atteinte de la souveraineté alimentaire », par la responsable de la cellule genre du Ministère de l’agriculture, « la place de la femme dans la société sérère », par la présidente des femmes de Dassilamé Sérère et « la place de la femme dans les aménagements hydroagricoles », entre autres.

Le Sous-préfet de Toubacouta Amath Sékou Ly et l’honorable député maire Seydou Djancko, ont salué cette belle initiative du PARIIS et sur le choix de l’arrondissement de Toubacouta pour l’organisation de cette belle fête des femmes.

Lefatickois.net

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page