ACTUALITÉS

Kaolack : La  » F.N.F.R.S » boycotte la célébration de la journée mondiale de la femme rurale.

Comme à l’accoutumée, la Journée internationale des femmes rurales est célébrée ce 15 octobre. C’est un moment saisi par les initiateurs pour mettre en lumière le rôle et la situation de ces femmes qui ont un rôle important dans leurs communautés notamment dans le domaine de la sécurité alimentaire et de la nutrition.

Cependant la Fédération Nationale des Femmes Rurales du Sénégal ( FNFRS) avec à sa tête Adja Ndiouck Mbaye, compte tenu de leur non implication dans l’organisation de cette journée, ne va pas participer aux activités qui seront organisées.

 » Nous nous allons la célébrer le 21  octobre, pour la date du 15 octobre la fédération que je dirige n’est pas impliquée  dans l’organisation. Nous avons appris que la journée se tiendra à Darou Khoudos, et c’est hier que j’ai reçu un appel d’une dame du ministère de la femme qui m’a demandée de lui envoyé un e-mail pour mon invitation, mais je ne l’ai pas reçue jusqu’à présent. D’ailleurs nous n’allons pas deferer à cette invitation à cause du non respect de notre structure  » a déploré Adja Ndiouck Mbaye.

Selon elle, l’organisation de la journée devrait se tenir au niveau du monde rural où les problématiques persistent plus particulièrement dans le Saloum qui est une région agricole.  » Si on laisse cette localité en rade en faveur d’une zone d’horticulture celà veut dire que les solutions ne seront pas pour aujourd’hui » a t- elle ajouté avec beaucoup de dépit.

 » Nous déplorons également la non participation des autorités étatiques du pays à nos célébrations. Aucun ministre n’a répondu à notre invitation dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de la femme rurale. Nous exigeons l’organisation des assises de l’agriculture et du foncier pour permettre de faire face aux maux auxquels les femmes rurales sont confrontées à savoir le non accès à la terre, l’électricité, l’éducation des enfants et la santé car jusqu’à présent les femmes meurent en donnant la vie  » a conclu Adja Ndiouck Mbaye.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :