A LA UNE

Khalifa Sall décapite Abdoul Mbaye en France

L’ancien Premier ministre, Abdoul Mbaye a perdu sa voix et son visage en France. En effet, le très engagé Pape Saër Seck, jadis responsable de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (ACT), vient de déposer ses balluchons chez l’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall.

Ce qui est une grosse perte pour Abdoul Mbaye. Car Pape Saër Seck était le plus connus des militants et responsables d’ACT en France. Mais depuis quelques mois, les relations entre les deux hommes n’étaient plus pas au beau fixe. Leurs relations auraient pris un sacré coup depuis les dernières élections législatives.

A l’époque, les connaisseurs de la scène politique sénégalaise en France s’étaient étonnés de l’absence de M. Seck sur la liste « Joyanti » d’Abdoul Mbaye. Ce dernier avait préféré investir les gens peu connus du bataillon de la scène politique en Hexagone.

Depuis, Pape Saër Seck avait pris ses distances et s’est rapproché des « Khalifistes ». Et il vient d’intégrer l’équipe chargée de piloter le projet politique en France, de l’ancien ministre socialiste. Car en faveur de l’assemblée générale de la Plateforme Taxawu Senegaal Ak Khalifa Ababacar Sall France, il a été élu président de la Commission Éducation et formation.

Une arrivée qui fait les affaires des « Khalifistes ». Ces derniers ont mis en place un nouveau bureau avec à leur tête, Malick Youm, compte jouer pleinement leur rôle dans le projet de M. Sall, qui est d’accéder à la magistrature suprême. Un projet qui est loin d’être une partie de plaisir, car l’homme est radié des listes électorale et par conséquent, n’est pas éligible à une quelconque élection au Sénégal.

ReseauNews

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page