A LA UNEACTUALITÉS

Korité 2024 : les marchés dakarois bien approvisionnés

A 48 heures voire 24 heures de l’Aïd El Fitr communément appelé Korité, le marché dakarois est bien approvisionné en fruits et légumes bien frais. Au marché d’intérêt national de Diamniadio tout comme au marché de Castor, de Tilène et des grandes surfaces, les denrées sont bien au rendez-vous.

Ce mercredi ou au pire des cas ce jeudi, les musulmans célèbrent l’Aïd El Fitr, communément appelée la Korité. Uu moment de grande consommation en denrées alimentaires comme les fruits et légumes. Au marché d’intérêt national de Diamniadio, l’espace dédié aux fruits et légumes est bien garni en produits frais très attrayants. Sur les lieux, des Sénégalais s’y approvisionnent depuis le début du Ramadan. Durant tout ce mois de Ramadan, les autorités ont exclusivement ouvert ce marché aux ménages et particuliers sous le concept marché du Ramadan de s’approvisionner correctement. Une mesure bien accueillie par les clients qui saluent cette initiative prise par la direction du marché d’intérêt national. Ndèye Anta Diop se confie « Depuis le début du Ramadan, j’y viens toute les semaines pour m’approvisionner. Ici, on y trouve des produits frais et à bon marché ».  Oumy Ndiaye, vendeuse de son état raconte : « Ici, nous vendons des produits frais et à bon marché comparativement aux autres marchés. Les conditions de réception et de conservation, tout comme le cadre est très hygiénique », confie-t-elle.

Dème travaillant non loin du marché, s’y approvisionne régulièrement. « Je travaille à Diamniadio, et je suis véhiculé ». Donc, « à ma descente, je communique avec Mme via whatsApp par appel vidéo. Elle me dit tout ce dont elle a besoin et puis je m’en occupe bien. Franchement, en tant que homme, je trouve qu’ici (au marché d’intérêt national de Diamniadio) les produits sont de bonne qualité et à bon marché. Comparativement au marché de Castor et autres, m’a confié Mme. La preuve, régulièrement, elle me demande ce service et je le fais avec bienveillance », fait savoir M. Dème.

Dans ce marché de Diamniadio, l’oignon et la pomme de terre sont en quantité suffisante. Ce qui laisse à penser que les Sénégalais pourront bien fêter la Korité.

Au marché de Castor non loin de l’autoroute qui relie le centre-ville de Dakar et celui de Tilène en plein centre-ville de la Médina, les tables de fruits et légumes sont bien garnies en produits frais qui attirent à distance. Certes, on note une différence de prix, mais les ménages semblent bien gâtés en produits frais. Dans les grandes surfaces, notamment à Auchan Mermoz et Sacré-Cœur, les étables sont bien fournis en produits frais.

Dans tous ces marchés, les clients se cherchent, confie le vendeur Salif Ba : « Actuellement, les clients viennent au compte-goutte et ce, malgré nos produits de qualité. Mais, nous désespérons, d’ici à quelques heures de la Korité, les clients viendront en rush ». Cependant, le prix de la viande coûte très cher. Les Sénégalais aiment manger bien mais, faute d’argent, bon nombre vont acheter les poulets qui coûtent deux fois moins cher. Sur le marché, le kilo de viande coûte 4000 francs et celui du mouton 5000 francs CFA. Une situation confortée par ce boucher, répondant au nom de Mbengue, trouvé au marché de Castor : « D’habitude, je vends deux à trois bœufs par jour. Aujourd’hui, c’est à peine que j’arrive à écouler un bœuf. Pour cette fête, bon nombre de concitoyens vont acheter des poulets qui coûtent beaucoup moins cher au regard de la situation économique mondiale très difficile », a-t-il expliqué.

JEAN PIERRE MALOU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page