Economie

« La Banque centrale a toujours su relever les défis aux différentes époques lui permettant de poursuivre sa marche au service des Etats et des populations ».

L’événement tenu ce 24 novembre 2022 à Dakar, la capitale sénégalaise, a été marqué par la présence de hautes personnalités notamment le premier ministre sénégalais Amadou Ba, le vice-président de la Côte d’Ivoire Tiékoko Meyliet Koné, le président la Commission de l’Uemoa, le nouveau gouverneur de la Bceao, le président de la Boad entre autres.
 
Le gouvernement de la Bceao ouvrant la prise de parole a témoigné au président Macky Sall sa gratitude d’avoir accepté la tenue, au Sénégal, de ce symposium dans le cadre de la commémoration du 60e anniversaire de l’Umoa.
 
Jean Claude Kassi Brou a indiqué que la Banque centrale a toujours su relever les défis aux différentes époques lui permettant de poursuivre sa marche au service des Etats et des populations.
 
En ce sens, il a énuméré l’africanisation de la formation des cadres, la modernisation des instruments de politique monétaire et des systèmes et moyens de paiements, le renforcement de la supervision bancaire, le développement des infrastructures financières et du marché des titres publics ainsi que la gestion de leurs réserves de change.
 
La gouvernance n’a pas été en reste, précise-t-il, avec la création notamment d’un Comité de politique monétaire et d’audit ainsi que l’adoption des normes Ifrs (normes comptables internationales mises en place depuis 2005 permettant d’harmoniser la présentation des états financiers et comptables des sociétés cotées et d’obtenir un système comptable uniforme entre les différents pays du monde).
 
Il s’agit aujourd’hui, selon lui, de tourner les regards vers l’avenir au vu des nombreux défis actuels. « C’est l’objectif de ce symposium », confie Jean Claude Kassi Brou. A l’en croire, le déferlement de la technologie bouleverse l’univers de la finance et appelle à toujours plus de créativités.
 
Comment entrevoir la régulation et la supervision dans contexte inflationniste et incertain? Comment stimuler davantage un financement sain des économies pour tous les acteurs et accroître ainsi l’inclusion financière? C’est justement, explique M. Kassi Brou, pour réfléchir à ces questions que nous avons fait le choix d’inviter des participants aux profils divers en vue de partager les expériences et les réflexions.
 
Ils sont près de 150 participants, d’après le gouverneur, à avoir répondu à l’invitation de la Bceao malgré leurs agendas chargés en cette période de fin d’année.
 
Bassirou MBAYE
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :