POLITIQUE

La commission frauduleuse, c’était pour « aider les jeunes dans leurs démarches administratives », se défend Sophie Gladima

La ministre du Pétrole et de l’Énergie est dans de beaux draps. Sophie GLADIMA SIBY est, en effet, accusée par la mairie de Joal et les militants de PASTEF de cette localité d’avoir installé une commission d’inscriptions sur les listes électorale en catimini.

Une commission installée à l’école élémentaire publique Waly DIOUF de Joalqui n’a rien à voir avec celle officielle mise en place par les autorités.

Seulement, si la ministre n’a pas encore réagi, son chef de cabinet est monté au créneau pour se fondre en dénégations.

A en croire Babacar FAYE, cette initiative a été prise pour aider les citoyens de tous bords à avoir une carte d’identité.

« Les jeunes de Joal-Fadiouth qui doivent faire des concours, trouver un emploi, des engagements, faire des projets…ont des difficultés pour avoir la carte d’identité. Et ce besoin a été porté à la connaissance du ministre qui, très sensible à cette situation, a saisi son collègue de l’Intérieur. C’est pourquoi il y a eu à Joal-Fadiouth, cette commission d’enrôlement uniquement de cartes d’identité. On a fait venir cette commission pour aider les jeunes dans leurs démarches administratives ? Et on a clamé haut et fort, dès le début que la commission siège à l’école Waly DIOUF, en face du marché pour que tout le monde puisse bénéficier de ses services », a justifié Babacar FAYE.

A noter que les mêmes faits sont notés dans de nombreuses contrées notamment à Daarah dans le département de Linguère notamment où un transfert d’électeurs est dénoncé par les partis de l’opposition.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page