ECONOMIE

La croissance des secteurs primaire et tertiaire projetée à 6,0% en 2022, celle du secondaire serait à 1,1%

Le secteur secondaire, pour sa part, la croissance du Pib en 2022 ressortirait à 0,3 point de pourcentage contre 2,5 points en 2021. En effet, l’activité du secteur secondaire serait fortement affectée par le resserrement des chaînes d’approvisionnement et le renchérissement des cours des matières premières et des produits de base.

La croissance est projetée à 1,1% en 2022 contre 10,9% en 2021, soit un fort ralentissement par rapport à la première année de relance post Covid-19. Ce ralentissement serait expliqué principalement par les contractions relevées dans les activités extractives, le raffinage et la fabrication des matériaux de construction mais aussi par le tassement de l’activité dans les agroalimentaires.

S’agissant du secteur tertiaire, il devrait poursuivre sa dynamique de croissance suite aux différentes mesures de soutien initiées par les autorités sénégalaises. Ce secteur bénéficierait de la bonne tenue de l’activité du secteur primaire, notamment, du sous-secteur agricole à travers notamment les services de transport et commerciaux.

Ainsi, l’activité du secteur tertiaire progresserait de 6,0% en 2022 contre 5,7% en 2021, soit une contribution estimée à 3,4 points de pourcentage à la croissance du PIB. L’essentiel des branches d’activités du secteur tertiaire contribueraient au renforcement du dynamisme attendu dans ledit secteur.
Bassirou MBAYE
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page