ECONOMIE

La croissance du Pib continue de ralentir au premier trimestre 2022

Selon un communiqué de presse, le ralentissement dans la Zone G20 au premier trimestre 2022 reflète principalement une performance plus faible aux États-Unis où le Pib s’est contracté de 0,4 % en glissement trimestriel après avoir augmenté de 1,7 % au quatrième trimestre 2021. Cela était principalement dû aux échanges commerciaux nets (exportations moins importations) et aux baisses des investissements en stocks (déstockage) et des dépenses publiques d’aide liées au Covid-19.

En Australie et en Indonésie, la croissance a ralenti de plus de 2 points de pourcentage entre le quatrième trimestre 2021 et le premier trimestre 2022. La croissance a ralenti dans une moindre mesure au Canada, en Chine, en Corée, en Inde, en Italie, au Royaume-Uni et en Turquie au premier trimestre 2022, tandis que la France et le Japon ont enregistré des contractions du Pib de 0,2% et 0,1% respectivement.

«En dépit de la tendance de la Zone G20 dans son ensemble, l’Afrique du Sud, l’Allemagne, l’Arabie Saoudite, le Brésil, le Mexique et l’Union européenne dans son ensemble, ont enregistré une croissance plus forte au T1 2022 qu’au T4 2021. La croissance en Arabie Saoudite (2,6 %) a été la plus élevée parmi les économies du G20, grâce à une augmentation marquée des activités pétrolières », lit-on dans le document.

Selon la même source, dans la Zone Ocde qui comprend 38 pays dont une douzaine de pays du G20, la croissance du Pib est désormais estimée à 0,3 % au T1 2022. Ce chiffre a été révisé par rapport à la croissance de 0,1% estimée il y a trois semaines sur la base des publications préliminaires du PIB des pays. Depuis, parmi les pays du G7, la croissance du Pib en glissement trimestriel au T1 2022 a été révisée à la hausse en Italie et au Japon et à la baisse au Canada et en France. De plus, l’Irlande a publié son estimation de la croissance du Pib au T1 2022, ce qui a ajouté près de 0,1 point de pourcentage à la croissance du Pib de la Zone Ocde.

Le Royaume-Uni  et l’Afrique du Sud ont dépassé pour la première fois leur niveau de Pib pré pandémique (T4 2019) au T1 2022, de 0,7 % et 0,5 % respectivement, tandis que l’Italie a atteint pour la première fois son niveau de Pib pré pandémique (T4 2019). Parmi les économies du G20, le Pib de l’Allemagne, du Japon et du Mexique est resté inférieur aux niveaux pré pandémiques (de 0,9 %, 0,6 % et 2,1 % respectivement) au T1 2022.

Adou Faye
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page