ACTUALITÉS

La démission de Mamadou Ibra Kane rejetée, le Cdeps entend commettre un pool d’avocats pour sa défense

Le président du Conseil des diffuseurs et éditeurs de presse (Cdeps), Mamadou Ibra Kane a envoyé une demande de démission la semaine dernière, après avoir été condamné à un mois de prison ferme et à une amende de 1 000 000 FCFA FCFA pour « injures publiques » contre un de ses anciens employés. Mais cette demande n’a pas été acceptée. Le bureau a rejeté la demande à l’issue d’une assemblée générale extraordinaire ce jeudi. Il entend commettre un pool d’avocats pour sa défense.

Les membres présents à cette rencontre ont avancé plusieurs raisons du rejet. Ils soutiennent que l’affaire opposant Mamadou Ibra KANE à un de ses ex-employés est encore pendante devant la justice. Et selon eux, aucune condamnation définitive n’étant encore prononcée, l’assemblée estime que le Président du CDEPS a toute la légitimité pour continuer à exercer sa fonction, bénéficiant encore et toujours de la confiance de ses pairs.
L’assemblée estime que le Président du CDEPS est en train d’abattre un excellent travail au niveau de l’organisation, dans une étape décisive pour le patronat de presse qui fait face à des dossiers urgents et très sensibles, entre autres, les mutations de l’aide à la presse avec le nouveau Fonds d’Appui et de Développement de la Presse (FADP) mis en place en 2021, le processus d’élaboration du Code de la Publicité qui est en phase de finalisation, le soutien du CDEPS au groupe EXCAF TELECOM, qui est au coeur d’une opération sournoise de démantèlement;
Pour toutes ces raisons, l’assemblée du CDEPS a renouvelé son soutien indéfectible à son Président Mamadou Ibra KANE dans l’épreuve qu’il traverse. D’ailleurs, un pool d’avocats sera commis pour assurer sa défense devant les tribunaux sénégalais.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page