SPORTS

La Fédé espagnole veut casser le deal à 2 milliards d’euros entre CVC et la Liga

Les clubs professionnels espagnols ont passé un préaccord avec le fonds d’investissement CVC Capital Partners leur garantissant 2,1 milliards d’euros. Mais des doutes demeurent sur la légalité de ce contrat.

Le président de la Fédération espagnole de football, Luis Rubiales, est vent debout contre cet accord en vertu duquel La Ligua (la ligue professionnelle de football) céderait « entre 8 et 9 % » de son capital CVC Capital Partners, contre un chèque de 2,1 milliards d’euros. Précision importante : cet accord, qui serait en quelque sorte une avance sur les futurs revenus commerciaux de ces clubs, droits TV en tête, ne concernerait pas le Real Madrid, le FC Barcelone, l’Athletic Bilbao le Real Oviedo qui négocient leurs droits à part et ont voté contre contrat. Mais il concernerait les 38 autres clubs professionnels espagnols. Ce projet a été baptisé « La Liga Impulso ». Il fait la fierter de Javier Tebas, le patron de la Liga.

La Liga, qui dispose d’une délégation de la fédération, avait-elle le droit de signer un tel contrat ? Non, selon la fédération, qui va tenter le faire casser en justice. « Cet accord est une honte », a déclaré le président de la fédération espagnole

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page