slot gacor
Economie

La formation, les services et la logistique pour atteindre les objectifs

De par sa position géographique et sa stabilité, le Sénégal, qui vise par ailleurs la pleine exploitation de ses ressources minières, compte se doter des infrastructures et d’un cadre réglementaire propres à faire du pays le hub de référence des services miniers en Afrique de l’Ouest.

Pour y arriver, le pays entend développer le projet phare Hub minier régional dont les travaux de structuration pilotés par le Bureau opérationnel du suivi du Plan Sénégal émergent (Bos/Pse) ont été lancés ce lundi 5 septembre à Dakar.

Le projet phare Hub minier régional comprend trois sous hub à savoir le Hub de services avec la sous-traitance opérationnelle, y compris service traiteur (catering), matériaux de base et gestion des installations (facility management), laboratoires, etc ; le Hub logistique avec des centres de distribution stockant et offrant des consommables, pièces de rechange et équipements ; et enfin le Hub académique avec des centres de formation par exemple pour les ingénieurs et techniciens miniers et des écoles spécialisées (pour les métiers miniers).
Parmi les objectifs opérationnels du Hub minier régional figurent la disponibilité de multiples références internationales installées au Sénégal, l’Attraction d’acteurs de références dans la formation et les services miniers pour l’exploration sur les trois premières années et enfin l’Attraction de fournisseurs de services miniers pour l’exploitation sur les cinq ans.

Pour le ministre en charge du développement industriel et des petites et moyennes industries, ce projet qui préfigure une facette de l’environnement économique émergent du Sénégal à l’horizon 2035, vise à faire du pays un centre de référence dans la promotion d’une économie minière en Afrique de l’Ouest, en satisfaisant l’ensemble des besoins liés à l’exploitation des ressources naturelles de la sous-région.

Pour Moustapha Diop, il s’agit de fournir aux opérateurs miniers de la sous-région ouest africaine, à partir du Sénégal, les équipements, services, compétences techniques et ressources humaines qualifiées dont ils ont besoin.
Bassirou MBAYE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :