RELIGION

LA LEÇON DE MORALE DU GUIDE RELIGIEUX CHEIKH DJIBRIL TOFFENE KAMA LORS DE SA DISTINCTION PAR L’ASSOCIATION POUR L’ENTRAIDE SÉNÉGALAISE POUR SERVICES RENDUS À L’ISLAM

« Pour être un bon guide, il faut d'abord être un bon exemple »

Le patriarche de Medinatoul Salam Gadiack 1 a comme à son habitude tenu haleine une gigantesque foule pendant plus de deux heures ce Samedi. Ceci à l’occasion d’une cérémonie de remise de diplômes organisée à son honneur pour ses multiples actions pour sa cité et l’islam.

Décoré par l’association pour l’entraide sénégalaise devant sa famille et ses proches venus de partout, le saint homme a tenu à administrer une leçon de morale aux citoyens. « Pour être un bon guide, il faut être un bon exemple » a t-il soutenu.

La cité de Medinatoul Salam Gadiack 1 située dans la commune de Diarrere malgré son enclave est en pleine mutation. Et ceci grâce au guide religieux Cheikh Djibril Toffene Kama. Le saint homme a construit sur fond propre plusieurs infrastructures . Il y va d’une imposante mosquée, d’une maison de la presse, d’un centre de santé, d’un institut islamique et d’une résidence moderne avec toutes les commodités pour ses hôtes entre autres.

Dans le domaine religieux, le marabout fait des miracles dans le Sine. « ici à Gadiack depuis que le guide religieux est parmi nous, nous sommes en paix et nous ne manquons de rien. Pour cet hivernage qui se termine, il faut faire un tour dans le sine pour constater que chez nous contrairement aux autres, nous devons dire merci à ce monument de l’islam » s’est réjouit le chef de village.

C’est fort de toutes ses innombrables actions visibles et celles qui se font dans l’ombre que l’association pour l’entraide sénégalaise a décidé de le remercier devant sa famille et ses proches. « Nous œuvrons dans le social et cela nous fait énormément plaisir de voir un homme qui fait plus que notre association. Nous sommes fiers et honorés de remettre cette modeste d’institution à ce monument de l’islam pour toutes ses réalisations et prières pour la terre du Sine » a déclaré Ousmane Diaw.

Prenant la parole devant une immense foule Cheikh Djibril Toffene Kama après avoir remercié ses hôtes a recommandé à tous de se conformer strictement aux enseignements du prophète Mohamed.

« L’envoyé de Dieu était un très bon guide. Il était toujours au devant de ce qu’il enseignait à l’humanité. Pour être un bon guide, il faut être un bon exemple. Et c’est le contraire qu’on observe maintenant. Rappelons nous que la mort est inévitable et nous serons jugés seuls par notre créateur. Pensons à ce jour et retenons que la vie n’est qu’un bref passage ».

Pour revenir sur le sens du dialogue, du partage, de la simplicité entre autres, le patriarche de Gadiack conclut » nous sommes dix fonctionnaires ayant le même salaire devant une boutique qui n’a plus qu’un seul sac de riz à vendre. Nous avons besoin de ce sac de riz. Pour en bénéficier nous tous, Il nous faut de la compréhension et du dialogue . Si cela est fait, nous pourrons acheter le sac de riz et le partager. Au contraire , le boutiquier peut ne pas vendre et nous serons tous perdants ».

À noter que la journée a été rehaussée par la présence de Serigne Omar SOKHNA de Fatick et d’importantes autorités politiques et d’acteurs de développement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page