CONTRIBUTION

La marche vers Pâques – Carême et jeûne : Abbé Jean Baptiste Manga nous parle

Tous les ans, les Chrétiens ont quarante jours pour préparer spirituellement la fête de Pâques, sommet de l’année chrétienne. Durant ce temps, Jean Baptiste Valter Manga du Grand Séminaire Saint Jean Marie Vianney de Brin dans le diocèse de Ziguinchor soutient que divers exercices spirituels sont proposés, dont le jeûne. Comme dans d’autres religions, Judaïsme et Islam, les Chrétiens ont le temps du carême comme temps privilégié de privations de toutes sortes. Pour mieux comprendre le jeûne chrétien, Abbé Jean Baptiste Manga enseigne : « il faut le mettre en regard avec le jeûne dans la religion juive, d’où est né le christianisme ». Enseignement   

                                                         Jeûner chez les juifs.  

Appelé ta’anit en hébreu, c’est-à-dire « mortification », le jeûne est une période où l’on se prive de nourriture et de boissons volontairement. Le jeûne peut se faire dans l’intention d’un repentir, de la commémoration d’un événement douloureux tel que la destruction du temple de Jérusalem ou encore dans le contexte d’un deuil.  

Il y a plusieurs moments de jeûne avec des grades différents. Toujours est-il que le seul jeûne mentionné dans la Torah (la Bible juive) est celui de Yom Kippour, je jour du Grand Pardon dont il est question dans le vivre du Lévitique 23:26-32. De manière générale, il est largement suivi par les Juifs, quel que soit leur degré de pratique religieuse.  

Les autres jours de jeûne ont été institués à l’époque des prophètes ou celui des Rabbins.  En dehors des jeûnes personnels, que chacun peut se fixer en fonction de ses besoins spirituels, les juifs pratiquants jeûnent six jours par an.  

 Comment jeûner ? Dans le judaïsme, jeûner signifie s’abstenir de toute nourriture et de toute boisson, même l’eau. Lors des jeûnes majeurs, tels que celui de Yom Kippour, la prise de médicaments, brossage de dents sont interdits.  

D’autres interdits s’y ajoutent comme se laver, se parfumer, utiliser les cosmétiques, avoir une intimité conjugale.  

Le jeûne tel que le prescrivent les écrits rabbiniques, consiste à rester à jeun pendant 25 heures, pour Yom Kippour. Pour les autres jeûnes, c’est du lever de l’aube au coucher du soleil, marqué par la sortie des étoiles.  

Jeûner occupe donc une place importante dans le judaïsme et notamment chez les mystiques juifs.  

Jeûner chez les Chrétiens.  

Il faut dire que la façon de jeûner des Chrétiens reste très marquée par la critique que Jésus a portée à la pratique juive du jeûne en son temps. Je choisis ici quelques passages où Jésus revient sur le jeûne.  

Le premier texte c’est celui qui relate la rencontre de Jésus avec Matthieu et où il le choisit comme apôtre. Celui-ci l’invite à sa table en compagnie de ses autres disciples. Quelques pharisiens et des disciples de Jean le Baptiste qui jeûnaient (Mc 2, 18) s’étonnent que les disciples de Jésus ne jeûnent pas également :  

« Pourquoi nous et les pharisiens jeûnons-nous, et tes disciples ne jeûnent-ils pas ? »  Jésus leur répondit : « Les compagnons de l’Époux peuvent-ils mener le deuil tant que l’Époux est avec eux ? Mais viendront des jours où l’Époux leur sera enlevé ; et alors ils jeûneront » (Mt 9, 15-18).  

En se présentant comme « l’Époux », Jésus montre bien que tant qu’il est encore parmi les hommes, nul jeûne n’est nécessaire. Le jeûne deviendra nécessaire à sa mort. La pratique du jeûne ne prend sens, donc, que dans l’absence du Christ et de l’attente de son retour à la fin des temps. C’est ainsi que le Jeûne est rompu à Pâques et les dimanches comme signe de la présence du Christ et signe d’inauguration de la fin des temps.   

Le deuxième texte est celui-ci : 

« Quand vous jeûnez, ne prenez pas un air triste, comme les hypocrites, qui se rendent le visage tout défait, pour montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense. Mais quand tu jeûnes, parfume ta tête et lave ton visage, afin de ne pas montrer aux hommes que tu jeûnes mais à ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra » (Mt 6, 16-18). Puis, plus loin : « Ne vous amassez point de trésors sur la terre, où la mite et le ver consument, où les voleurs percent et cambriolent. Mais amassez-vous des trésors dans le ciel […] Car là où est ton trésor, là aussi est ton cœur » (Mt 6, 19-21).  

Dans ce passage il demande de façon claire à ses disciples d’éviter de jeûner comme les juifs de son époque.  

Le jeûne chrétien aujourd’hui.  

Dans les premiers siècles du Christianisme, le jeûne était de deux jours immédiatement avant la fête de Pâques. Il est étendu à un plus grand nombre de jours à partir du IVe siècle. On cherchera davantage à se conformer au jeûne du Christ lui-même dans le désert pendant 40 jours et 40 nuits avant de commencer son ministère. On retrouve ici toute la symbolique de 40 dans la Bible.  

Dans notre pays, le jeûne des Chrétiens a tendance à imiter, par endroit et moment, le ramadan. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit de deux spiritualités différentes. En principe, en suivant les injonctions du Christ, le jeûne du chrétien ne doit pas être remarqué. Rappeler aussi que le jeûne est un des piliers du carême avec la prière et l’aumône. Et comme le dit une prière du temps de carême, les privations rabaissent notre orgueil de pécheurs et nous invitent à suivre l’exemple de la bonté de Dieu en nous faisant partager avec ceux qui ont faim (Préface IV du carême).   

Le jeûne n’est donc pas une fin en soi. Jeûner 40 jours sans une véritable vie de prière et de partage manque une cible. Le jeûne prépare à Pâques, je le rappelle ! Jeûner 40 jours et manquer aux célébrations de la semaine Sainte : Messe Chrismale, Jeudi, Vendredi, Samedi Saints et dimanche de la Résurrection, serait passé à côté de l’essentiel. Ne manquons donc pas l’objectif du jeûne ! Saint Temps de Carême  

Réalisé par Denise ZAROUR MEDANG  

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page