PEOPLE

La mauvaise nouvelle vient de tomber pour Adja Thiaré

l’avocat d’adji Thiaré
l’avocat d’adji Thiaré

Le dossier judiciaire qui oppose Kalifone Sall à Adja Thiaré Diaw est loin d’être terminé.

Kalifone Sall est en prison. Il a été condamné à six mois dont 1 mois ferme. Il sera bientôt libéré d’ici moins de deux semaines. Il a été placé sous mandat de dépôt jeudi 29 septembre 2022, pour coups et blessures volontaires.

Sa victime présumée, Adja Thiaré Diaw, risque de subir le même sort pour le même chef d’accusation. Rappelons que le procureur de la république avait, en effet, demandé sa conduite au parquet. Et pour cause.

Kaliphone, également muni d’un certificat médical, a porté plainte contre elle pour coups et blessures volontaires et dénonciation calomnieuse. D’après Les Echos, le mannequin est dans le vise du parquet et un mandat de dépôt plane sur la tête de Adja Thiaré.

Et elle risque d’être écrouée pour coups et blessures. Convoquée par le parquet, l’étudiante en journaliste a été sauvée, selon le journal, par son état de santé. Elle serait malade.

Elle souffre de troubles de mentaux et a été hospitalisée au service psychiatrique de l’hôpital Principal de Dakar. Elle n’avait pas pu assister au procès au tribunal pour raison de maladie. Mais le journal informe que le parquet doute de sa maladie réelle.

Pour la petite histoire, Kalifone aurait confié aux enquêteurs qu’une somme de 25000 FCFA serait à l’origine de sa dispute avec le mannequin. Il a souligné qu’Adja Thiaré voulait partir avec ses 25000 FCFA après lui avoir demandé sans succès de lui donner de l’argent.

Kalifone souligne qu’il a promis au mannequin de la dépanner une prochaine fois. Et qu’il avait juste cette somme. Non content de l’attitude de la dame, il l’a empêchée de partir. Ensuite s’en est suivie la bagarre. Il a montré ses blessures aux hommes en bleu qui en ont parlé au parquet.

Le procureur constatant que Kalifone est aussi blessé, avait demandé qu’on le libère tout en poursuivant les investigations

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page