A LA UNEACTUALITÉS

L’AUBERGE DES FÊTARDS – Sud Quotidien

Dans un endroit du monde qui rappelle à bien des égards le Sénégal est née la caste des parvenus de la République. Ces nantis ont bâti leur opulence à partir de détournements de deniers publics et de trafics illicites. Ils se rencontrent tous les jours dans un lieu voué aux gabegies et au libertinage: l’Auberge des fêtards. Le tenancier Badou Boy, personnage au parcours controversé, a créé cet endroit pour échapper à la décadence de son pays et l’organise en conséquence comme une confrérie du bonheur.

Au milieu de cet univers sulfureux, amoral et festif s’affrontent deux femmes que tout sépare. L’une, Sokhna Rose Fatou, est une dame de grande prestance, artificielle et dépensière; l’autre, Rokia, une étudiante issue de la culture hip hop qui vit des dividendes de son charme. C’est à travers la confrontation et les convoitises de ces deux personnages qu’apparaît en arrière fond l’image d’un pays en déclin où la politique, la religion et l’affairisme se mêlent à la fête et à la débauche jusqu’au jour où un vent de révolte souffle dans la périphérie de la capitale.

Auteur

Babacar Sall est écrivain, poète et sociologue. Il est né dans le quartier populaire de la Médina à Dakar. Sa famille est originaire de Ndande, localité sise au coeur de l’ancien royaume du Cayer. Auteur de nombreux ouvrages, il met en scène dans ses romans les excès des gens de pouvoir et la révolte des indigents. Il a obtenu à Paris en 2006 le prix Richelieu-Senghor pour l’ensemble de son œuvre poétique.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page