Sénégal / 31 DÉCEMBRE 2020 : « la Sal (le) » Saison des manières aléatoires. PAR AHMADOU DIOP CPC.




Pour rappel, le 31 décembre est le 365e jour du calendrier grégorien.

 Pour ce faire, et compte tenu de cette période cruciale, exceptionnelle  et  particulière, liée à la pandémie mortelle, cette année, l’événement  sera célébré de façon sobre et dans le strict  minimum  et par confinement généralisé à l’échelle planétaire international.  Dans 9 jours, si dieu le veut, l’année 2020 inoubliable,  s’achèvera bientôt. Et pour cause.

La Radio Sunuker.Com : la première radio FM panafricaine à Los Angeles, en Californie,  anticipe,  et vous  souhaite  donc  une bonne santé, longue vie  et vous  présente ses meilleurs vœux   de bonne année 2021 !  Que  l’année qui  commencera  dans une  semaine, soit meilleure  que celle qui finira  et ses dégâts incommensurables ! Que dieu, le miséricordieux, le Clément, le Tout-puissant, l’unique,  Créateur de l’Univers,  le Maître des cieux et de la terre, nous guide, nous  éclaire de sa lumière éternelle, pour qu’il y ait la paix  mondiale,  l’harmonie, la fraternité, l’entente cordiale et la cohésion  entre les peuples et les nations !  Que la pandémie disparaisse à jamais, pour ne plus revenir  sur terre, sur mer et par voie aérienne !

Que le  Tout –puissant, l’éternel,  l’immortel, l’invincible  par sa baraka, nous   préserve, et nous protège  contre le  Mal Absolu, nous  débarrasse  des forces  occultes  sataniques  et leurs souteneurs  silencieux !   Amine et pour cause ! Amine !

  Hélas, depuis le  regrettable soir historique du 25 mars 2012 à nos jours, la rupture  trompe-l’œil,   s’est transformée  en  cartel  d’abrutis  et  de canailles,  mafieuses , bouffonnes, ignominieuses,  sont liguées les unes après  les autres, et au sein duquel  à son sommet, un insolite  spécialiste  des reniements et des renoncements, s’est métamorphosé peu à peu  en  tourniquet , et à mesure que le  temps  passe,  se décharge de tout, se défausse hystériquement   sur tout , égrène en permanence un par un   à chaque circonstance exceptionnelle,  des chiffres aléatoires, fantasmagoriques, sortis de terre, on ne sait où et comment, tient  à absoudre  ses  moult crimes physiques,  financiers, économiques, que sais-je encore, veut   labelliser  par la petite porte,  son triste bilan si chaotique, le plus effroyable qu’ait le Sénégal dans toute son  histoire.

 Alors, chassez le naturel, il revient toujours ! Circulez, il n’y a rien à voir !

 Tenez-vous bien !  Pour la circonstance,  comme à l’accoutumée,  la  SAL(LE)-  Saison des   manières aléatoires époustouflantes,    fera son show, son numéro, ne dérogera pas à la règle des Fake news corrodants épileptiques  gogo à couper le souffle. 

Celui  qui  nous avait promis le changement, la bonne gouvernance, ne brille que  par la rhétorique des cavalcades grotesques, nous   a toujours  habitués à  des faux bonds,  du haut de son ignorance  sur les affaires de la cité.  L’archétypique  n’a eu   qu’ une étrange  approche sur un état  véritablement régalien,  lors de son  habituel numéro  de fin  d’année, ne manquera  pas de piment , ni  de culot, ni de taux d’adrénaline,   à dessein  de  croire   y trouver  une hypothétique bouée de sauvetage  de piètre qualité, mentira et  mentira, remettra une fois de plus  le couvercle , et c,  sans vergogne,  et  laver à grande eau  et à  bras raccourci  par son média , la RTS interposée- son foutoir – par ses  ratonnades convulsives, torrentiellement baveuses et creuses, dont il détient exclusivement par devers  l’unique  secret  des dieux  devant l’éternel.  Le chef de la république  nébuleuse, scandaleuse  des  proxénètes ethniques des  voyous  et des caïds  en bande organisée,  mettra les bouchées doubles et embellir  par ses séquences mortifères son règne absolutiste  le plus répugnant  et le plus repoussant.

 Ne soyons pas surpris, et restons sur  nos gardes ! Car il n’y aura qu’un amas de contrevérités fumantes, si suffocantes et à dormir debout.

À  cet effet,  le 31  décembre 2020, comme les années précédentes,  la foi du  professionnel, profanateur,  comme à l’accoutumée, comme tout félon de son espèce, de son rang ?  DEYE   GUENEU TANGALAAT– c’est-à-dire du Réchauffé,  va s’appesantir  notamment sur  les réalisations coloniales, en particulier, le fameux  TER inutile et onéreux, y compris les plans structurels de la Banque mondiale et du FMI,  qui sont commande exclusive   in  fine du gendarme colonial soft, est  en définitive, le principal gagnant. Il  en y ajoutera davantage  des couches épaisses abondantes pour amuser la galerie, comme si nous sommes amnésiques, ou des moins que  rien, présumées ignares.

 À ce prisme là, il mettra absolument  le curseur  sur la lutte contre le terrorisme invisible au Sénégal, qui est sa thématique fétiche. 

Comme on s’y attendra certainement,  il dira à ceux qui veulent le croire,  que malgré la conjoncture internationale, liée à la pandémie, le Sénégal  par rapport  au reste du monde, a pris en amont et en aval  le principe de caution, pour juguler  et guérir le mal.

 Pour  avoir la sympathie des sénégalais et des sénégalaises,  il se donnera  lui-même une   magnanimité de façade et une empathie des leurres.  Mon œil ! Le  soir du 31 décembre 2020, comme d’habitude, le personnage curieux des décrets présidentialistes inflationnistes, déclenchera la Grâce présidentielle automatique, qui a un  caractère clientéliste, dans les faits établis.

  Le changeant  dira qu’il  y a eu  des milliers de tests concernant les personnes âgées les plus fragiles .Pour cela, il dira que l’état  a  donné des instructions  à son beau-frère, Mansour Faye- le plastique gratifié- népotisme oblige-,  et dégainé 1000 MDS DE FRANCS CFA sur la table. Face au coronavirus,  dont on ne saurait mesurer le danger,  l’état a maîtrisé ses dépenses, car nous avons eu un taux de croissance limité à 6 ou 7%.

L’économie sénégalaise a donc  réalisé des performances jamais égalées, sont  importantes,  se porte bien,  vu l’expertise de nos partenaires  du FMI et de la  banque mondiale, et nos partenaires internationaux  ce qui fait que  nous avons atteint, aujourd’hui,  une autosuffisance alimentaire. Alors que tout cela  n’est que du vent, contraste parfaitement avec le climat délétère va en pis.  

Le mythomane, qui ne pipera pas un seul mot sur le calendrier  électoral, puisqu’il  ne l’intéresse pas  outre mesure,  pour attirer les projecteurs autour de sa personne imbue, tonnera que l’état  sénégalais à l’instar du monde, touché par la transmission mortelle, a déployé d’énormes moyens financiers, humains et toutes les logistiques matérielles pour venir à bout à la contagion.

Nous avons pris  toutes les mesures idoines et adéquates, y  compris toutes les campagnes de vaccination, fulminera-il.  Plusieurs millions de doses ont été commandées. Mais il se gardera bien de dire chez qui.

 Et par mimétisme à  ceux qui le brident, lui  tordent ses bras,  le garde-chiourme des intérêts colonialistes,  réquisitionnera son armada de chefs de service. Lesquels vont nous tambouriner  orbi et orbi, un plan de vaccination contre le coronavirus et ceci en 3 phases :

  • Dés le mois de mars 2021, les personnes les plus exposées – âgées de 75 et plus- seront  les premières vaccinées
  •  dans  un deuxième temps,  les 40 ans et  les plus  de 50 ans  pourront être inoculées par le vaccin Pfizer et bioNtech entre avril et mai 2021.
  •  Quant à ceux qui sont âgés  de  plus de 18  à 39 ans, recevront les mêmes doses d’ici septembre 2021.  Le vaccin sera gratuit, finira-t-il.