A LA UNEACTUALITÉS

Le jeu : même système, rôles différents

Maintenant c’est clair dans la tête de Cissé et son staff. Le système, c’est du 3-4-3 modulable en 4-3-3 (ou 4-1-4-1 selon certains). Ainsi face au Cameroun hier, Cissé a reconduit la même formule tactique essayée contre le Nier et peaufinée contre la Gambie. Et tout porte à croire que les «Lions» commencent à maitriser cette méthode tactique d’autant que les failles du match passé ont été corrigées. En effet, les milieux d’ailes Krépin Diatta et Jacobs ont été plus en vue hier surtout dans les actions offensives. Ce qui a été tout simplement facilité par Sadio Mané et Ismaila Sarr qui ont toujours libéré les couloirs pour les deux monégasques. Ce qu’ils n’avaient pas souvent fait lors du match contre la Gambie. Et ce sacrifice tactique de se projeter à l’intérieur du terrain pour ouvrir les couloirs à Krépin Diatta et Jacobs a un peu perturber les Camerounais qui mettaient du temps pour sortir les prendre. Ce qui fait que les deux hommes de couloirs sénégalais ont eu tout le temps nécessaire pour réceptionner des passes, et parfois même réajuster des contrôles ratés au vu au su de toute la défense camerounaise. Et c’est d’autant plus compliqué pour les Camerounais que Sadio et Ismaila Sarr emportés avec eux dans leurs courses à l’intérieur les latéraux camerounais. Un système qui fonctionne à merveille depuis deux matches mais qui fera sans aucun doute source de supervision par les futurs adversaires du Sénégal surtout au deuxième tour. Du coup, c’est à Aliou Cissé de trouver un plan B au cas où ça coince

Pape Guèye prend le rôle d’Abdou Diallo

Avec l’absence sur blessure de Moussa Niakhaté, Aliou Cissé n’a pas pour autant voulu changer de système. Toutefois les rôles ont changé. D’autant que c’est Abdou Diallo qui prend la place de Niakhaté dans l’axe pour laisser la navette entre le milieu et l’axe à trois à Pape Guèye. Ce dernier emporté par sa forte envie de vouloir toujours projeter vers l’avant pour prendre les deuxièmes ballons a même été rappelé à l’ordre par son coach. A la 4e mn du match Aliou Cissé a profité d’un arrêt de jeu pour convoquer Pape Guèye sur la ligne de touche et lui chuchoter quelques choses à l’oreille. Sans doute une façon de lui rappeler de ne pas trop projeter puisqu’il doit faire la navette entre la position de sentinelle en cas de perte de balle du Sénégal et dans l’axe central en phase défensive. Un rôle qu’il a très bien tenu jusqu’à la 90e mn. C’est après l’entrée en jeu de Pathé Ciss dans le temps additionnel à la place de Lamine Camara sorti sur civière que Pape Guèye a coulissé devant et retrouvé son poste originel en équipe nationale. Pathé Ciss plus frais a pris le relai derrière pendant les 7 mn du temps additionnel.

 

Par Mariama Djigo, Omar Diaw, Abdoulaye Thiam (Envoyés spécaux) et K.A.GUEYE (Correspondance particulière)   

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page