https://myolyn.com/slot-bonus-new-member/

SANTE

LE MINISTÈRE DE LA SANTÉ PARLE «DE CONFORMITÉ DE PROCÉDURE DE SAUVETAGE»

L’audit fait par le ministère de la Santé et de l’Action sociale sur le décès d’une femme en couches et de son bébé le 30 aout dernier à Kédougou, renseigne que l’équipe chirurgicale conduite par le gynécologue Léonce Mbade Faye, présentement sur les liens de la détention, a été conforme avec les procédures de sauvetage.

«L’exploration chirurgicale a retrouvé une rupture utérine sur une ancienne cicatrice avec propagation, ainsi qu’une hémorragie interne avec 500ml de sang aspiré. Devant les difficultés d’extraction du fœtus et l’absence de signe de vie dudit fœtus, une embryotomie a été réalisée», a fait savoir le communiqué sur la mission d’audit de décès maternels à Kédougou. Et de poursuivre: «Dans le but d’arrêter le saignement pour sauvetage maternel, une hystérectomie d’hémostase a été effectuée, suivi de la mise en place d’un drain pour évacuer le sang résiduel et surveiller d’éventuel saignement. L’intervention a duré trois heures. En fin d’intervention, la patiente a présenté un arrêt cardiorespiratoire suivi d’une réanimation sans succès. Le décès a été constaté à 19heures».

Dans le communiqué daté du 03 septembre qui nous est parvenu hier, dimanche 4 septembre, le ministère de la Santé et de l’Action sociale a renseigné : «suite à l’information, Madame le ministre de la Santé et de l’Action sociale a dépêché une mission à Kédougou le jeudi 1er septembre dans le but de procédé à l’audit de ce décès. Cette mission a été conduite par le directeur de la santé de la mère et de l’enfant, accompagné d’un représentant de la chaire de gynécologie obstétrique de la faculté de médecine, de pharmacie odontologie de l’Ucad».

Un audit qui s’est basé sur les documents dont le registre de consultations prénatales du poste de santé de Dabala où la femme était suivie, le registre de programme du poste de santé de Dabala ; la fiche de référence de la patiente du poste de santé de Dabala vers le centre de santé de Kédougou ; le dossier d’accouchement de la patiente au niveau du centre de santé de Kédougou; la feuille de surveillance de la patiente ; le compte rendu de la césarienne effectué sur la patiente mais aussi le carnet de santé de la mère et de l’enfant de la dame Doura Diallo.

Selon le ministère de la Santé et de l’Action sociale, il en est sorti de cet audit, la présentation chez la femme de près de six facteurs de risques susceptible de compromettre la grossesse ou l’accouchement. Les consultations de la femme au poste de santé de Dabala, avec les fiches de référence au centre de santé de Kédougou pour une meilleure prise en charge de la grossesse. La prise en charge de la femme au centre de santé de Kédougou le 30 aout 2022 à son arrivée, conformément aux normes et protocoles en vigueur à travers l’indication de la césarienne et la réalisation de la visite pré anesthésiste dans les délais.

Face à cette situation, le ministère de la Santé et de l’Action sociale a renouvelé ses condoléances à la famille de la défunte Doura Diallo. Il a en outre manifesté son soutien au personnel de santé et d’action sociale, et les a exhortés à persévérer dans les soins humanisés. «J’appelle au calme et à la sérénité et réitère notre ferme volonté d’offrir aux populations des soins de qualité », renseigne la ministre de la Santé dans ledit communiqué.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :