SOCIETE / FAITS DIVERS

Le Sapeur-pompier Vendait De La Drogue

Le sapeur-pompier, Pape Samba B. et son ami, Cheikh K. n’ont pas cautionné le verdict du tribunal correctionnel de Pikine-Guédiawaye. Condamnés à une peine ferme de quatre ans pour offre ou cession de drogue, les deux accusés ont relevé appel. Rejugés hier, par la cour d’Appel de Dakar, ils seront édifiés le 3 octobre prochain. 

Pape Samba B. et Cheikh K. se sont retrouvés dans le viseur des enquêteurs suite à une information faisant état d’un réseau de trafic de drogue à Keur Massar. Après une série d’enquêtes et de recoupements, les gendarmes ont effectué le déplacement chez Pape Samba. C’est ainsi qu’ils ont saisi dans la chambre du sapeur-pompier un sac contenant 4,5 kilogrammes de l’herbe illicite. Aussi, les pandores ont retrouvé dans le portable du soldat du feu une photo compromettante de son ami, Cheikh K., lequel était en train de fumer et de conditionner un stock de chanvre indien. À l’enquête préliminaire comme à la barre du tribunal correctionnel de Pikine-Guédiawaye, les mis en cause ont réfuté la paternité de la marchandise prohibée. Par contre, Pape Samba a reconnu avoir photographié son ami. Reconnus coupables d’offre ou cession de drogue, les prévenus ont écopé chacun de quatre années de prison. Mais, ils ont contesté la décision du premier juge. Après une année de détention, Pape Samba B. et Cheikh K. ont été appelés ce mardi 4 juillet, devant la cour d’Appel de Dakar. Cette fois, le premier nommé a même nié avoir pris en photo son coaccusé pendant qu’il conditionnait le chanvre indien dans sa chambre. Arrêté par le passé pour les mêmes faits, Cheikh K. a soutenu qu’il se procurait un cornet de chanvre indien à chaque fois qu’il rendait visite à son ami. « On le consommait ensemble dans sa chambre », a-t-il confié. Concernant la photo, Cheikh K. a pointé du doigt son coaccusé. « J’étais assis sur son lit en train de griller un joint. Je conditionnais en même temps le produit nocif », a-t-il avoué. Selon Me Khadim Kébé, Cheikh K. a été trouvé avec quatre cornets de chanvre indien qu’il a acquis auprès du fournisseur de Pape Samba. Le conseil a ainsi plaidé la disqualification des faits en détention de drogue en vue de l’usage. Conseil de Pape Samba, Me Abdoulaye Sène a souligné qu’il y a eu une seule saisie de drogue. Celle des 4 kilogrammes et non des 4 cornets. « Cheikh K. avait déclaré que la marchandise saisie lui appartenait. Aussi, il était photographié sur le lit en train de fumer du chanvre indien devant une quantité importante de chanvre indien, tenant ainsi une tasse de café. Il a été par le passé arrêté pour des faits de drogue contrairement à mon client qui est un délinquant primaire. Il faut lui rendre justice. Il a rendu service à la nation. Depuis 2009, il est en service dans l’armée », a fait observer Me Sène qui a demandé à la cour d’infirmer la décision du premier juge. À la suite du procureur général qui a sollicité la confirmation du jugement, le président de la cour a fixé son délibéré au 3 octobre prochain.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page