A LA UNEACTUALITÉS

Le SELS appelle à l’unité syndicale pour un ‘’règlement définitif’’ des difficultés de l’école

(APS) – Le Syndicat des enseignants libres du Sénégal (SELS), par la voix de son secrétaire général, a appelé les différentes organisations d’enseignants du Sénégal à conjuguer leurs efforts en vue de résoudre ‘’définitivement les multiples difficultés auxquelles l’école sénégalaise fait face’’.

‘’Le SELS lance un appel vibrant aux organisations pour qu’ensemble, dans un élan unitaire et tenant compte de l’urgence, nous puissions nous pencher sur les préoccupations des enseignants et les problèmes de l’école sénégalaise’’, a dit Hamidou Diédhiou au terme de trois jours d’assises ayant débouché.

Le SELS estime que ‘’les syndicats doivent être dans une dynamique unitaire pour que les problèmes de l’école et des enseignants soient réglés définitivement pour un système éducatif stable’’.

‘’Les inquiétudes des enseignants et les problèmes de l’école sénégalaise méritent un regard particulier et une prise en charge rigoureuse en dehors de tout calcul ou gain politique. Toutes les énergies et les efforts du gouvernement et des partenaires sociaux doivent être mobilisés pour trouver une solution définitive aux multiples préoccupations des enseignants’’, a-t-il fait valoir.

Hamidou Diédhiou informe que la plupart des revendications de son organisation sont restées en l’état. ‘’Il n’y a pas une grande évolution à quelques semaines de l’ouverture des classes’’, a-t-il indiqué.

Il a cité à cet égard ‘’le règlement définitif de la question des décisionnaires, la mise en œuvre de l’accord relatif à l’augmentation de janvier 2024 pour les enseignants de l’élémentaire, la publication sans délai des résultats de l’examen de fin de stage des 5000 enseignants issus du recrutement spécial de 2021’’.

Il a signalé que ‘’questions essentielles’’ subsistent. Elles concernent ‘’la résorption des abris provisoires, le recrutement conséquent d’enseignants pour résorber le déficit noté’’.

Font aussi partie de ces questions, la mise en place d’un plan de recrutement progressif des intervenants des classes communautaires et des classes passerelles, la réforme des curricula pour adapter nos enseignements à nos réalités mais aussi régler la question de l’employabilité, entre autres’’.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page